La voiture emboîtable est pour demain


« Ce n’est pas tous les jours qu’on réinvente le concept d’automobile », s’exclame The Guardian. C’est pourtant ce que vient de faire une équipe d’ingénieurs et d’architectes dirigée par William Mitchell, ancien directeur de l’école d’architecture du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Pendant quatre ans, dans le cadre d’un groupe de recherche intitulé Villes intelligentes, ils ont planché sur une nouvelle forme d’automobile en repensant les rapports des gens avec leur véhicule dans des métropoles en expansion continue.

« Le groupe Villes intelligentes s’est concentré sur la meilleure façon d’adapter les voitures aux problèmes familiers de la vie urbaine, à savoir la congestion, la pollution et le manque de parkings. Les constructeurs sont déjà conscients de toutes ces questions. Mais, d’après ce groupe de recherche, ils ont raté le coche, même avec l’introduction de voitures urbaines comme l’emblématique automobile à deux places, la Smart, produite par Swatch et Mercedes depuis 1998. »

Le modèle élaboré par les chercheurs du MIT « révolutionne la technologie automobile », assure le journal londonien. Dans leur esprit, le moteur traditionnel n’existe plus mais est remplacé par des roues robotisées électriques omnidirectionnelles permettant une liberté de manœuvre totale. Avec ces roues surmontées d’un châssis, l’engin serait personnalisable à volonté.

Robot_car

Autre innovation de taille, ces voitures à deux places du futur sont non seulement partagées par l’ensemble des usagers mais aussi emboîtables comme des caddies. Des voitures sont stockées à des endroits stratégiques, comme les stations de métro, les arrêts de bus ou les aéroports. L’usager se servira de la première voiture qui se trouvera au bout. « Le concept de parcs de vélos communs adopté dans des villes européennes est un précédent à ce genre de moyen de transport personnel mutualisé », rappelle The Guardian.

Ce projet de voiture du futur sera remis au début de l’année prochaine à General Motors, qui construira un premier prototype. D’après les chercheurs du MIT, ce type d’automobile écologique, très maniable, emboîtable et partagé pourrait être testé en Extrême-Orient, à Hong Kong ou Singapour.

Source : www.courrierinternational.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.