Nouvelle lentille intraoculaire : adieu lunettes !


Dites adieu pour toujours aux lunettes, même après une chirurgie de la cataracte. Une nouvelle lentille intraoculaire implantée au moment de la chirurgie permet de voir aussi bien de près que de loin.

La nouvelle lentille est disponible sur le marché canadien depuis un peu plus d’un mois. La Dre Dominique Meyer a pratiqué hier deux chirurgies de la cataracte avec implantation de la lentille Restor auxquelles les journalistes pouvaient assister, une façon pour le fabricant Alcon de lancer officiellement son produit au pays.

La Dre Meyer dirige l’Institut privé de chirurgie, la seule clinique privée de Québec à effectuer des chirurgies de la cataracte. Environ 500 opérations par année.

Elle explique que la nouvelle lentille permet aux personnes ayant reçu l’implant de voir aussi bien de loin que de près, et même de conduire de nuit. Avant cette innovation technologique, les patients devaient se contenter d’une lentille monofocale. Ils devaient donc continuer à porter des lunettes, généralement pour lire.

Évidemment, toute nouvelle technologie a un coût. Une opération de la cataracte avec implantation de la lentille monofocale coûte 2650 $ par œil. Le coût grimpe à 3500 $ si le patient désire dire adieu aux lunettes.

La nouvelle lentille est aussi disponible pour les patients qui subissent l’opération de la cataracte dans le système public, comme au centre universitaire de l’Ïil de l’hôpital Saint-Sacrement. Non sans frais toutefois.

La Dre Yolande Dubé explique que dans le secteur public, une opération avec implantation d’une lentille normale exige un débours de 300 $ et de 1000 $ si le patient choisit la nouvelle lentille multifocale.

La différence de coût est donc de 2500 $ par œil entre une chirurgie dans le secteur public et une clinique privée. Reste les délais d’attente.

La Dre Meyer précise qu’à sa clinique, un patient doit compter au plus cinq semaines entre le premier appel et l’intervention au deuxième œil, si tel est nécessaire. Un délai d’une semaine est nécessaire entre chaque opération.

Attente

Dans le secteur public, les délais d’attente sont réduits de beaucoup depuis le regroupement des spécialistes à Saint-Sacrement. Selon les données fournies par Pierre Lafleur, 45 % des patients subissent une intervention de la cataracte en moins d’un mois. Le responsable des communications de l’Agence de la santé et des services sociaux ajoute que 78,5 % des patients sont traités en moins de trois mois.

Malgré ces chiffres, M. Jean-Guy Martel a opté pour la clinique privée de la Dre Meyer. Il est l’un des patients opérés hier devant les caméras.

« Je ne voulais pas attendre 15 mois », a lancé l’homme de 68 ans pour justifier son choix. Il voulait une correction rapide de sa vision notamment parce qu’il avait de la difficulté à conduire le soir.

Auteur : Guy Benjamin

Source : www.cyberpresse.ca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.