Décès de Paul Baran, pionnier du Web


Paul Baran, l’un des pères du Net, est décédé en toute discrétion à 84 ans, samedi 26 mars, des suites d’un cancer du poumon.

Le « New York Times » a rendu sa mort public 2 jours plus tard.

Moins connu que Tim Berners-Lee, considéré comme le principal inventeur du World Wide Web, Baran se profilait toutefois comme l’un des acteurs essentiels à la naissance du réseau des réseaux.

Paul_Baran

Paul Baran

Dans les années 60, il a travaillé à la conception d’un réseau afin de faciliter la communication entre les chercheurs de l’Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense (DARPA).

Paul Baran avait eu l’idée de créer un réseau ressemblant à une vaste toile, sans centre. Son concept se concrétisera avec la mise en place, en 1969, de l’ARPANET, ancêtre de l’Internet utilisé par la DARPA dès 1972.

Source : www.bluewin.ch

 

L’espionnage industriel priorité du cybercrime


L’activité d’espionnage économique est aussi vieille que l’économie elle-même. Avec l’avènement de l’Internet dans les entreprises, elle devient l’une des principales activités des cybercriminels, rapporte McAfee.

Un nouveau rapport publié par l’éditeur de solutions de sécurité Mcafee en partenariat avec l’entreprise Scien Applications International Corporation (SAIC) montre un accroissement significatif des activités d’espionnage industriel via Internet aux fins de dérober des secrets commerciaux ou de la propriété intellectuelle dans les entreprises.  L’éditeur indique que ce domaine tend à devenir la priorité des hackers.

« Les cybercriminels préfèrent désormais revendre des informations sensibles sur les entreprises à des concurrents ou à des gouvernements plutôt que des numéros de cartes bleues. Cela rapporte plus d’argent ».

Le rapport fait suite à une étude menée depuis 2008 auprès de plus de décideurs IT aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Japon, en Chine, Brésil et Moyen-Orient.

Plus ennuyeux, « il devient extrêmement difficile de faire la différence entre des personnes effectivement autorisées à consulter ces données et des pirates », précise Scott Aiken de SAIC. « Les attaquants disposent souvent d’identifiants parfaitement valides qui leur permet d’infiltrer les réseaux en toute impunité. »

Un quart des entreprises interrogées ont subi un impact négatif consécutif à un vol d’informations comme un ralentissement ou un abandon de fusion/acquisition ou encore le décalage voire l’annulation d’un lancement de produits. Seulement la moitié des entreprises ayant expérimenté une fuite de données ont mis en place des processus correctifs et environ un quart d’entre elles mènent des opérations de gestion des risques concernant les données sur une fréquence inférieur à une ou deux fois par an.

La Chine, la Russie et le Pakistan sont considérées comme les pays les moins sûrs au contraire des États-Unis, de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne. Parmi les challenges à relever dans le futur, plus de 60% des entreprises considèrent que la gestion de la sécurité sur les mobiles est un enjeu clé.

Auteur : Stéphane Larcher

Source : www.linformaticien.com

Coach Inventor, consultant en innovation


Vous avez une bonne idée, devenez inventeur

Protégez-la, vendez-la et sachez en tirer profit

Protéger une idée pour la rendre exclusive et pouvoir en tirer profit est coûteux et pas à la portée de toutes les bourses.

Vous pouvez effectuer vous-même et à moindre coût toutes les démarches qui vous permettront de disposer d’un brevet français et feront de votre idée votre propriété exclusive.

Nul ne pourra la développer, l’industrialiser et la commercialiser sans votre accord et sans vous rémunérer.

Coach Inventor est le coach particulier de chaque inventeur indépendant

Il vous accompagnera dans toute la procédure, jusqu’à la publication de votre demande de brevet français. Et au-delà si vous le souhaitez.

Choisissez le dépôt personnel assisté

L’Inventeur Indépendant, qui ne travaille pas au service d’une entreprise mais seul au fond de son garage, rencontre plusieurs difficultés majeures pour protéger son invention :

– La crainte de se faire voler son idée.
– L’Ignorance des procédures de protection industrielle.
– Le manque de moyens financiers pour recourir à un Cabinet Conseil en Brevet.

Devant de tels obstacles, il garde secrètement son invention, ne la protège pas, ne la développe pas et n’en tirera jamais profit.

La protection d’une Invention commence à la date du dépôt d’une Demande de Brevet français et s’achève 20 ans après. Pendant ces vingt années l’inventeur bénéficie du monopole d’exploitation de son invention sur le territoire français. Il est le seul à pouvoir l’utiliser et peut interdire toute utilisation, fabrication, importation, Sans son autorisation.

Déposez-vous même votre demande de brevet à moindres frais

Le recours à un cabinet Conseil en Brevet pour l’analyse de l’invention et le dépôt d’une demande de brevet français avec réponse au rapport de recherche coûte le plus souvent entre 5.000 et 8.000 Euros.

Vous pouvez opter pour « Le dépôt personnel assisté »

– Vous effectuez vous-même toutes les démarches.
– Vous déposez vous-même votre Demande de Brevet à l’INPI.
– Vous payez vous-même vos taxes et redevances.
– Vous bénéficiez des réductions de taxes et redevances consenties aux personnes physiques.

Coût total de votre brevet : moins de 2000 Euros

Vous êtes inventeur ? Vous avez une grande expérience du dépôt de brevet.

Devenez vous-même Coach dans votre région !

La crise rend chaque jour la vie de plus en plus difficile, mais elle ne doit pas perturber et affaiblir la créativité.

L’invention ne doit pas être affectée par la diminution des moyens financiers des Inventeurs particuliers.

C’est dans la difficulté que la solidarité des Inventeurs doit agir !

Le Coaching est la meilleure solution pour protéger soi-même et à moindre coût ses propres inventions.

Si vous êtes Inventeur particulier, que vous avez acquis une grande expérience en matière de procédures de dépôt et suivi de brevets d’invention.

Si vous avez-vous-même déposé plusieurs brevets en qualité d’Inventeur particulier,

Si vous avez rédigé vous-même un grand nombre de brevets et êtes rompus aux diverses procédures de propriété Industrielle,

Mettez vos connaissances et votre compétence au service des nouveaux Inventeurs

En devenant : Coach Inventeur

Pour plus d’information :

Monsieur Yves ROUVIERE

Par e-mail : coachinventor@orange.fr

Par téléphone : 06.74.03.14.75

Avancée du projet de brevet unitaire dans l’Union européenne


Christine Lagarde, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, et Laurent Wauquiez, ministre chargé des Affaires européennes, se félicitent de l’adoption définitive par le Conseil Compétitivité réuni à Bruxelles de la décision autorisant une coopération renforcée dans le domaine de la création d’une protection unitaire par brevet.

Conscients du rôle essentiel que joue la propriété industrielle pour encourager l’innovation et renforcer la compétitivité de l’économie européenne mais prenant également acte de l’impossibilité d’obtenir un accord sur le régime linguistique applicable au nouveau titre unifié, la France et neuf de ses partenaires européens ont adressé le 8 décembre dernier une demande de mise en place d’une coopération renforcée Quinze autres pays se sont joints depuis à l’initiative, qui a été approuvée par le Parlement européen et a été entérinée aujourd’hui par le Conseil Compétitivité.

Christine Lagarde, Eric Besson et Laurent Wauquiez souhaitent que les États participant à la coopération renforcée puissent finaliser rapidement les textes nécessaires à la mise en place du nouveau titre unitaire, afin de réduire substantiellement les coûts de recours aux outils de protection de la propriété industrielle, qui sont aujourd’hui très élevés par rapport à ceux des brevets américains ou japonais.

En parallèle, les travaux sur le système unifié de règlement des litiges en matière de brevets doivent se poursuivre sur la base de solutions appropriées pour les utilisateurs européens et prenant en compte l’avis que vient de rendre la Cour de justice de l’Union européenne.

Christine Lagarde, Eric Besson et Laurent Wauquiez espèrent que les derniers États membres ne s’étant pas associés à la coopération renforcée la rejoindront, ainsi que les y autorisent les textes régissant la coopération renforcée.

Source : www.publi-news.fr

Les véhicules propulsés par des vis, une invention méconnue


Lorsqu’on pense aux différentes façons de se déplacer, la majorité d’entre nous songent aux bateaux, aux avions et à tout ce qui a des roues (vélo, voiture, Segway, etc.).

Si on vous disait qu’il existe des véhicules propulsés à l’aide de vis, vous nous répondriez probablement qu’une telle invention est de la pure fiction.

Détrompez-vous, car c’est bel et bien réel !

Dark_Roasted_Blend

Jacob Morath, un innovateur originaire des États-Unis, a établi les bases de cette technologie en 1868 (!) permettant à son utilisateur de littéralement ramper pour arriver du point A au point B en effectuant des rotations de 360 degrés.

Vous vous demandez à quoi ça pourrait bien ressembler ? Nous vous invitons à consulter l’article rempli d’images saisissantes de Dark Roasted Blend

Source : www.auto123.com

Prix de l’Ingénieur-inventeur – Prix Chéreau-Lavet 2011


Le Prix : présentation

Le Prix Chéreau Lavet a été attribué pour la première fois en 2001.

Chaque année, le lauréat reçoit un chèque de 15 000 €. La remise du Prix a lieu à Paris, dans une salle prestigieuse, avec le concours de personnalités gouvernementales et du monde des affaires.

En outre, la couverture presse contribue à la promotion du lauréat et des son invention.

Les nominés bénéficient également de la promotion du Prix Chéreau-Lavet.

Lauréat et Nominés figurent ensuite sur le site Internet de l’Association, avec, s’ils le souhaitent des liens vers leur propre site.

Candidature au prix Chéreau-Lavet 2011

Présentez dès maintenant votre candidature au Prix de l’Inventeur-ingénieur – Prix Chéreau-Lavet.

Nous remettons le Prix à un ingénieur, à titre personnel, quel que soit son statut professionnel.

Les candidats du Prix Chéreau Lavet doivent obligatoirement :

– Exercer (ou avoir exercé) un métier d’Ingénieur,
– Être de nationalité française,

Avoir fait preuve d’une activité inventive traduite par un aboutissement industriel.

Vous êtes ingénieur français et votre invention a été commercialisée ?

Pour plus d’information :

Association Marius Lavet

Adresse : 9 bis, avenue d’Iéna – 75783 Paris Cedex 16

E-mail : marius.lavet@arts-et-metiers.asso.fr

Site Web : www.lavet.org et www.mariuslavet.org

Tél. : 01 40 69 27 41 – Fax : 01 47 20 73 60

Inventeur, un métier à plein-temps


Michel Chamoulaud fait breveter ses trouvailles en matière de botanique. Il vit de ses inventions depuis quarante ans.

Voilà quarante ans que Michel Chamoulaud vit de ses inventions. « Il ne faut pas croire qu’une idée suffit à rapporter de l’argent. On doit d’abord penser au produit, puis à sa fabrication, à sa distribution et à sa commercialisation. Autre règle d’or : si on n’a pas les moyens, mieux vaut ne pas déposer un brevet. » À l’origine, Michel Chamoulaud était arboriculteur à Saint-Loubès.

Après avoir réalisé le parc du Val de l’Eyre, à Salles, en 1968, il a envie de mieux exploiter son expérience professionnelle : « En contemplant la verdure, j’ai imaginé un gazon hors-sol que l’on pourrait produire en un temps record. » Un substrat de culture à base d’écorces de pins permet d’accélérer la pousse, de rendre l’herbe plus légère, de la rouler et de la transporter facilement. La société Darbonne fabrique son gazon cylindrique : « Je touchais 5 % sur chaque mètre carré vendu. » Bingo !

Michel_Chamoulaud_2011

Michel Chamoulaud montrant la barquette qui humidifie les plants.

Le brevet avait été déposé à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) en 1976 : « J’ai aligné deux Smic. » Pour vendre ses licences aux USA, il remet la main à la poche : 20 millions de centimes. Séduits par les greens de Los Angeles, les Japonais deviennent ses clients. « Jusqu’au jour où un Américain m’a copié. Lorsque j’ai voulu faire valoir mes droits, le tarif des avocats et des procédures m’en a dissuadé. »

Au bout de vingt ans, le brevet tombe dans le domaine public : « On ne touche plus rien. Alors, il faut passer à autre chose. »

Son livre de chevet

Michel Chamoulaud a le don d’anticiper : « Toujours créer en fonction des besoins de la société, sinon, il n’y a pas de marché potentiel. » Les communes en sont un et vont lui commander ses tapis de fleurs. Brevetés en 1991, ils viennent aussi de tomber dans le domaine public. Déjà, Michel Chamoulaud se projetait dans l’avenir.

« La lecture d’un article sur les balcons et les terrasses fleuris m’a donné l’idée d’un arrosage efficace et non contraignant. J’ai mis quatorze ans à la trouver. » L’inventeur mérignacais tire sa science de son expérience mais aussi de son livre de chevet « La Vie des sols ». « J’ai découvert que l’air était aussi important que l’eau au niveau des racines. » Fleurs et plants sont humidifiés en permanence grâce à une couche de sphaigne disposée sous le terreau et qui absorbe l’eau, contenue dans la jardinière, en fonction de l’évaporation. Le brevet a été déposé en France, en Angleterre et en Allemagne : « Pour l’instant, ça m’a coûté 10 000 euros. Je commence la commercialisation. » Quel sera le prochain ? « J’ai bientôt 81 ans. Je crois qu’il s’agit du dernier », sourit-il.

Auteur : D. M.

Source : www.sudouest.fr