Article de presse

Le vélodelo, digne successeur du pédalo


Exit le pédalo, pataud et peu maniable. Vive le vélodelo, une invention signée Pierre Bouysson. Ce passionné de navigation nous a offert une petite démonstration ce week-end à l’Étang Saint-Paul.

Il passe sa vie à bricoler. “Chez moi, c’est génétique, mon père avait un atelier, mon grand-père aussi”. Ce qui n’est pas sans causer quelques heurts à la maison. “Parfois, je fais des sacrifices familiaux. Il m’arrive de ressentir quelques scrupules. Et je regarde moins la télé que la moyenne nationale !”. Pierre Bouysson, 53 ans, s’occupe de maintenance dans un hôtel de la côte Ouest. Son temps libre, il l’utilise principalement pour concevoir son “vélodelo”. “Le soir, je réfléchis. Le week-end, j’agis”, raconte ce féru de la goupille.

Résultat : l’objet de ses rêves a pris forme. Un assemblage simple mais efficace. Une selle, un pédalier pour actionner deux roues à aube, le tout posé sur un catamaran. Pas besoin de gouvernail, le cadre pivote grâce au guidon. Il présente un faible tirant d’eau, offrant ainsi la possibilité de s’aventurer un peu partout. Le vélodelo se plie, pratique pour le transporter.

Pierre_Bouysson_2011

Pierre Bouysson, en pleine démonstration de son vélodelo à l’Étang Saint-Paul.

Pierre Bouysson n’a pas raté l’occasion de le sortir du garage. Son invention avait toute sa place lors de cette semaine de promotion du développement durable. Il a fait sensation hier en baie de Saint-Paul sur son engin, recevant avec plaisir des messages d’encouragement.

Une sensation de cyclisme sur l’eau

“Depuis 20 ans, j’ai la chance de pouvoir aller au travail à vélo. J’ai eu envie de reconstituer cette sensation de cyclisme sur l’eau”, explique-t-il simplement. Une première version est née en 2007. Le dernier modèle a bénéficié d’une série d’améliorations. Il mesure trois mètres de large pour deux mètres soixante de long. Mais il reste à effectuer quelques réglages.”Je le vois plus petit, j’aimerais cacher la chaîne aussi”, confie-t-il. En attendant, les arguments sont là. “Il est d’une grande stabilité du fait de l’architecture du trimaran. On est à deux mètres au-dessus de l’eau ce qui permet de contempler le lagon.

C’est assez sportif”, résume-t-il. Pas question de battre des records de vitesse, le vélodelo fait des pointes à 6 km/h. “Ah c’est sûr que ce n’est pas un engin à sensations fortes, c’est pour de la balade”. Ce prototype est unique au monde, son créateur l’assure. Il a déjà déposé un brevet et va désormais tenter de promouvoir son “bébé”. “J’aimerais partir sur un projet régional, j’aimerais que les communes se l’approprient”, avance-t-il. Mais à ce stade, un coup de pouce serait très apprécié. “Je ne suis qu’au début de la chaîne”, lâche-t-il, effrayé par le processus qui l’attend. Étude de marché, pré-production, production, autant d’étapes fastidieuses mais indispensables pour mener le projet à son terme. A bon entendeur …

Vous pouvez contacter Pierre Bouysson au 0262 24 36 38 ou par mail : bateau.bouysson@wanadoo.fr

Auteur : D.F.B

Source : www.clicanoo.re

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.