L’inventeur de la toilette-bidet jubile


L’inventeur de la toilette-bidet, Jules Allard, a espoir que son invention pourra servir à plusieurs personnes dans les années à venir. Lors de sa participation à l’émission Dans l’œil du dragon, diffusée le 15 avril, deux «dragons» ont acheté son brevet pour 50 000$.

M. Allard, résidant de Boucherville, transforme depuis quatre ans des toilettes afin d’y intégrer le mécanisme d’un bidet. L’inventeur, dont le brevet a été acquis par Danièle Henkel et Alexandre Taillefer, soutient qu’il ne pourra pas continuer à les transformer à la main si le produit est largement commercialisé.

«Mon objectif en me rendant à l’émission était de garder 50% des parts. En y réfléchissant, j’aime mieux qu’ils aient tout pris et qu’ils s’en occupent pour qu’ils puissent amener le produit à une bonne fin», explique M. Allard, dont le passage a beaucoup fait rigoler sur le plateau.

Il avoue avoir vendu plusieurs toilettes depuis son apparition à la télévision. Il lui reste une vingtaine de modèles Bid’eau Matic, qu’il compte écouler en attendant la suite avec ses nouveaux partenaires.

L’enregistrement de l’émission a eu lieu le 13 mars et depuis, M. Allard n’a pas eu de contact avec les «dragons» pour conclure officiellement la transaction.

M. Allard se réjouit que ce soit Mme Hankel et M. Taillefer qui aient acheté son produit. «Ce sont les deux que j’avais dans l’œil quand je suis entré pour faire ma présentation. Ils m’inspirent beaucoup confiance.»

La création

Ce Gaspésien d’origine a inventé sa première toilette-bidet il y a quatre ans et l’a installée dans sa maison. Elle ne comportait alors pas de système hydraulique, dit-il.

Avec sa femme, il se rend en Gaspésie tous les étés en véhicule motorisé. «Ma femme m’a dit qu’elle ne partirait pas en voyage si on n’avait pas de toilette-bidet dans le motorisé. C’est comme ça que j’ai inventé un piston avec une valve.»

L’inventeur y voit beaucoup d’avantages, notamment au niveau de l’hygiène et de l’économie réalisée sur le papier hygiénique. «On peut facilement entrer dans notre argent juste avec l’économie de papier», soutient-il.

Auteur : Martine Veillette

Source : www.la-seigneurie.qc.ca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.