Un Russe pourrait avoir inventé le moteur antigravitationnel


La Russie pourrait devenir le premier pays du monde à avoir créé le moteur antigravitationnel. L’ingénieur et inventeur originaire de la ville de Troïtsk (Oural du Sud) Garry Guilmanov affirme qu’il a découvert le secret de l’antigravitation, en montrant aux journalistes sa nouvelle invention : la « chaise antigravitation ».

Cependant cette chaise n’est pas capable de monter en l’air. Mais, selon l’inventeur, elle soigne les gens atteints de maladies du dos et d’affections de l’appareil locomoteur. L’effet principal de cette chaise, c’est que les gens ne sentent pas leur poids, a indiqué Garry Gelmanov.

« Je peux travailler avec la gravité et je peux modifier la force de gravité », dit-il. « Ou du moins, la réduire ou changer sa direction. Je suis également capable d’exclure les forces de gravité pour un corps donné et pour une certaine période ».

garry_guilmanov_2014

Les amis de l’inventeur qui ont testé cette « chaise antigravitation » affirment que l’invention a déjà fait ses preuves à 100 %. Et nombreux étaient ceux qui ont pu se sont débarrasser des douleurs dans le dos grâce à cette chaise.

Garry Gilmanov a déjà 70 ans. Il est l’auteur de plus de 2000 inventions. Son rêve – c’est de donner aux gens la possibilité de se déplacer à l’aide de la force de gravitation. Par exemple, fixer un petit appareil sur sa ceinture, tirer sur la corde et partir là où l’on veut. Ou s’asseoir sur un vélo, tourner les pédales et s’envoler, explique l’inventeur.

« Vous imaginez ce qu’est un vélo aérien ? S’asseoir, tourner les pédales et se déplacer dans l’air. Sans moteur. Je trouve ça génial comme idée. Mais la vitesse de déplacement sera lente, évidemment. »

Ces idées semblent relever de la science-fiction, si l’on ne fait pas mention du nom de l’inventeur. Garry Gilmenov a travaillé toute sa vie dans une usine militaire secrète, au département spécialisé dans les projets top-secrets. Jusqu’à présent, il n’a pas la possibilité d’ouvrir tous les secrets de ses inventions, car il a signé un accord de non-divulgation.

Le savoir-faire de cet ingénieur-inventeur de l’Oural a toutes les chances de lui valoir le prix Nobel, estiment les amis de Gilmenov. Cependant, le retraité n’a pas encore eu l’occasion de mettre en pratique ses idées.

Pour réaliser ce projet, il faut effectuer des calculs techniques très précis. Cela implique des coûts considérables, et les fonds sont difficiles à trouver, admet tristement Garry Gilmenov. Patriote convaincu, il ne veut pas vendre ses idées à l’étranger.

Il reste à espérer que l’invention de Gilmenov intéressera l’État. Car cette invention pourrait attirer l’attention du monde entier.

Source : french.ruvr.ru

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.