Trophée de l’innovation 56. Il présente son invention « Paradeep »


Paradeep-Alain_Malarde_2017

Le Paradeep d’Alain Malardé permet à un homme seul de colmater rapidement une voie d’eau depuis l’intérieur du bateau.

Alain Malardé, originaire de Bieuzy-les-eaux près de Pontivy, va présenter aux Trophées de l’innovation du Morbihan, à Lorient, son invention « Paradeep ». Elle permet d’empêcher l’eau de s’infiltrer à l’intérieur d’un bateau. Il a déposé un brevet national.

Le 22 juin, un Bieuzyate aura six minutes pour convaincre le public et un jury de professionnels, au palais des congrès de Lorient, lors de la finale du Trophée de l’Innovation organisé par la CCI (chambres des commerces) du Morbihan. Avec son Paradeep, système permettant d’aveugler une voie d’eau sur un bateau dont il est l’inventeur. Il est arrivé parmi les trois premiers de la catégorie industrie.

Une solution d’urgence pour arrêter une voie d’eau

Bien connu dans le monde maritime, Alain Malardé, capitaine du vieux gréement le Bro-warok, a connu toutes sortes de situation d’urgence en naviguant. « Il y a trois risques majeurs en mer : l’incendie, l’homme à la mer et la voie d’eau, explique-t-il. On a des moyens d’agir sur deux d’entre eux : le déclenchement thermique pour l’incendie, le repérage par satellite pour l’homme à la mer, mais aucun appareil n’existe pour aveugler une voie d’eau de l’intérieur du bateau. »

Le marin raconte ainsi qu’un jour, alors qu’il passait au large de la Presqu’île du Cotentin, son voilier a heurté un objet flottant non identifié, créant une voie d’eau trop importante pour que les pompes de cale puissent compenser. « On avait dû boucher avec des coussins, des polochons, tout ce qu’on avait sous la main. On avait réussi tant bien que mal à freiner l’arrivée d’eau, mais ça nécessitait la présence permanente d’un marin. »

Un parapluie fermé

Et si autrefois les bateaux en bois étaient en mesure d’absorber une bonne partie des chocs, et ceux en métal de se déformer, le matériau composite avec lequel sont construits la majorité des bateaux actuels se casse au moindre choc, faisant de la voie d’eau un problème touchant largement les amateurs de navigation.

De là est née sa réflexion : « Comment un homme seul à bord peut-il combler une voie d’eau ? » L’idée qui lui est alors venue est celle d’un parapluie fermé qu’on introduit dans la voie d’eau, qui s’ouvre à l’extérieur et vient se plaquer sur la coque. Sur le manche du parapluie, une vis vient bloquer l’ensemble.

Ainsi est né le Paradeep, pour lequel Alain Malardé a déposé un brevet national et international en 2016.

Si l’idée est simple, la conception l’est moins. Il a fallu deux ans à un ingénieur et des étudiants de l’Université Bretagne Sud pour créer le premier prototype, qui est aujourd’hui en recherche et développement chez Plastimo.

Source : www.ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s