Du développement technique

Quelles sont les ressources en développement technique ?

– Réseaux et sources d’information ;
– Designers ;
– Consultants spécialisés ;
– Centres spécialisés ;
– Compagnie d’ingénierie et de calcul ;
– Compagnies de prototypage ;
– Centres de tests et laboratoires techniques ;
– Aides et programmes.

Qu’est-ce qu’un cahier des charges en développement technique ?

Un cahier des charges est un document visant à définir exhaustivement les spécifications de base d’un produit ou d’un service à réaliser. Outre les spécifications de base, il décrit ses modalités d’exécution. Il définit aussi les objectifs à atteindre et vise à bien cadrer une mission. En interne, le cahier des charges sert à formaliser les besoins et à les expliquer aux différents acteurs pour s’assurer que tout le monde est d’accord. Il sert ensuite à sélectionner le prestataire et à organiser la relation tout au long du projet. Il est considéré comme un référentiel contractuel partagé par le prestataire et l’équipe interne, ce qui en fait un outil fondamental de communication du chef de projet.

Les entreprises se basent sur le cahier de charges pour estimer le coût de réalisation du produit dans le cas d’un appel d’offre. Il est donc le premier pas vers un projet maîtrisé.

Que comprend un cahier des charges ?

– Description sommaire de l’invention, de l’utilisation et du client visé :

– Fonctions et spécifications (Que doit faire le produit) ;
– Configuration, technologies (Que doit être le produit) ;
– Image et originalité (Que représente le produit pour le client) ;
– Clients cibles, utilisateurs, installateurs (À qui doit servir le produit) ;
– Analyse du marché et détermination du client cible ;
– Liste des produits concurrents ou des produits de référence ;
– Fonctions et performances à réaliser ;
– Composants et définitions techniques ;
– Normes et homologations ;
– Objectifs de qualité ;
– Emballage (Packaging) et modes de distribution ;
– Ventes anticipées ou visées ;
– Prix de vente et coût de fabrication ;
– Mode de production envisagé ;

Qui devrait rédiger le cahier des charges ?

Le cahier des charges n’est pas toujours rédigé par le commanditaire lui-même, il l’est souvent par une personne ou un groupe qui joue un rôle d’assistant à maître d’ouvrage. Cependant, l’émission du cahier des charges doit rester la responsabilité du commanditaire : c’est lui qui doit « porter » le cahier des charges.

Il arrive que l’on demande au chef de projet de rédiger le cahier des charges, ou qu’il soit conduit à le faire par défaut. Cette pratique fait courir des risques au projet : risque de confondre problème et solution, risque de faire prévaloir des considérations techniques en oubliant les besoins et le client, risque de privilégier une solution au seul bénéfice du chef de projet ou du maître d’œuvre.

Pour s’en prémunir, il faut au minimum que le commanditaire valide alors le cahier des charges après un examen sérieux ; ou de préférence, que le chef de projet obtienne que le cahier des charges soit produit en préalable au démarrage du projet.

Ceci n’empêche pas, surtout s’agissant d’un projet interne à l’entreprise, que la personne qui sera pressentie pour être chef de projet participe aux études préliminaires et/ou fasse toutes remarques et pose toutes questions sur le contenu du cahier des charges initial.

Quelle est l’importance de la documentation technique ?

La documentation technique constitue la mémoire du produit et la définition du produit final pour sa production et sa commercialisation. Le travail de documentation doit se faire tout au long du processus de développement technique.

La documentation permet de :

– Capitaliser sur le savoir-faire et d’éviter de recommencer ;
– Gérer les décisions, modifications et variantes ;
– Suivre un processus qualité ;
– Communiquer avec les sous-traitants, les investisseurs et les clients ;
– Préparer la base nécessaire aux homologations, à la propriété intellectuelle, aux fiches techniques et commerciales, etc.

Pourquoi passer par une étape de développement technique et de prototypage avant de faire breveter mon invention ?

Le développement technique permet d’arriver à un produit qui fonctionne selon les spécificités retenues. De plus, le dépôt d’un brevet est une dépense importante, et il doit se faire avec des objectifs clairement définis. Plus le produit est développé, plus il est facile de bien le protéger grâce à des revendications très précises.

La meilleure façon de protéger son invention pendant le développement est de la garder confidentielle autant que possible, notamment en faisant signer des ententes de confidentialité à tous les intervenants.

Comment évaluer la pertinence et la crédibilité d’un projet ?

– Valider les principes physiques ;
– Valider le besoin et les fonctions du produit par un questionnement en profondeur ;
– Comparer avec des produits existants ;
– Comparer les coûts de développement technique au budget disponible ;
– Faire appel à des avis extérieurs, au besoin ;

Qu’est-ce qu’une lettre d’intention ?

Une consignation par écrit des objectifs et des intentions des parties impliquées, qui s’engagent sur une base de confiance à procéder à la mise en œuvre desdits objectifs avec loyauté mutuelle et bonne foi. Elle peut être rédigée à un moment quelconque de la négociation pour démontrer la volonté de négocier et de rechercher un accord.

À quoi la lettre d’intention sert-elle ?

– Rechercher un témoignage de bonne foi ;
– Rechercher une crédibilité interne ou externe ;
– Clarifier les objectifs recherchés par les parties ;
– Servir de guide pour la rédaction finale du contrat.