Du prototypage

Qu’est-ce qu’un prototype ?

Le prototype désigne le premier exemplaire d’une invention.

Quelles sont les phases prototypes ?

R&D :
– Les dispositifs expérimentaux
– Les bancs d’essais

Concepts :
– Les maquettes de style
– Les maquettes fonctionnelles

Étude du produit :
– Le prototypage rapide
– Les prototypes d’ingénierie
– Les prototypes fonctionnels

Homologation :
– Les prototypes «vrai procédé»

Prospection :
– Les échantillons

Vente :
– Les préséries

Dois-je nécessairement passer par une étape de développement technique et de prototypage avant de faire breveter une invention ?

Un prototype est très utile, voire indispensable dans certaines disciplines, d’abord puisqu’il sert à vérifier la faisabilité de l’invention (car on a parfois des surprises) et ensuite à déterminer les formes et dimensions limites qui seront enregistrées dans la rédaction du brevet.

Comment choisir l’échelle pour mon prototype ?

Idéalement, l’échelle d’un prototype devrait être 1/1. C’est même essentiel s’il y a une interaction directe avec l’être humain parce que ça permet une validation ergonomique (exemples: manettes, contrôles, boutons, poignées, objets à tenir en main ou à manipuler, etc…). La «grandeur nature» demeure la meilleure échelle pour évaluer l’esthétique d’un produit parce que ça évite tout équivoque au niveau des proportions. Quand on développe un produit entièrement à échelle réduite, on exagère involontairement certaines proportions, et il en résulte un produit «caricatural» qui a l’attitude d’un jouet, ce qui n’est pas souhaitable.

L’échelle 1/2 est à éviter parce que c’est souvent trop proche de la réalité. Certaines personnes non-averties peuvent mal percevoir la taille que le produit aura réellement. Par exemple, une voiture à échelle 1/2 aura l’air d’une voiture à pédale pour enfants.

Les échelles standards en ingénierie :

– Si le client travaille en métrique: 1/100, 1/50, 1/20, 1/10, 1/5 , 2/5
– Si le client travaille en impérial: 1/12, 1/8, 1/4

Voici un truc simple concernant l’échelle du prototype. Pour valider l’esthétique d’un gros produit en présentant un modèle à échelle réduite, il faut l’installer de façon à donner aux observateurs une hauteur de point de vue réaliste qui tient compte de cette échelle. Par exemple, pour une maquette de véhicule terrestre à l’échelle 1/10, il faudrait l’installer sur un socle d’une hauteur approximative de 1.53m. De cette façon, une personne de taille moyenne qui circule autour du socle aura sur le modèle le même point de vue que si elle était en présence du vrai produit

Quels sont les avantages de faire un prototype ?

La réalisation d’un prototype permet non seulement de s’assurer que son invention fonctionne mais aussi d’améliorer la protection juridique du brevet en adaptant les revendications après la mise au point du prototype. Il précède de ce fait le dépôt de la demande de brevet. Il permet aussi de valider les choix de conception de l’ensemble.

Cette phase est très importante du point de vue technique puisqu’il permet de vérifier à la fois la faisabilité technique et la faisabilité économique.

La faisabilité technique consiste à vérifier, à échelle pré-industrielle, pour une qualité donnée et contrôlée de matières premières, la qualité et les spécifications du produit que vous entendez mettre au point et commercialiser. Cette étape se révèle être très rigoureuse car menée au travers de différents tests de la machine, elle va en déterminer les conditions optimales de fonctionnement.