Types d’inventeurs

TYPES D’INVENTEURS

Il y a, à mon avis, trois grandes directions à considérer pour classer les inventeurs au titre des personnes physiques :

1 – l’inventeur indépendant (occasionnel ou professionnel),
2 – le chercheur (inventeur professionnel salarié),
3 – l’employé non chercheur (inventeur occasionnel).

1 ‑ L’inventeur indépendant

Il peut appartenir à deux catégories à distinguer sur le plan des droits et des devoirs :

a) Il est totalement indépendant et tire ses revenus des royalties qu’il perçoit, de concession de ses droits ou de leur cession (la cession est généralement beaucoup moins intéressante à échéance).

b) Il lui arrive d’être occasionnellement sollicité. Dans ce cas, suivant le contrat, il peut être assimilé au chercheur salarié, avec une mission inventive temporaire, ceci dans un domaine qu’il connaît. N’acceptez jamais d’intervenir dans un secteur d’activité que vous ne maîtrisez pas parfaitement. Suivant le cas, à préciser par contrat, vous pouvez percevoir un salaire durant la durée des études et recherches et un pourcentage par la suite ou un simple défraiement pour vos services, (voir aussi Brainstorming).

N’omettez toutefois jamais de prévoir un contrat avant le début des travaux, portant sur votre rémunération d’une part et sur la propriété des droits attachés au(x) produit(s) résultant des travaux de recherche.

Attention, ne signez jamais de contrat à durée déterminée avec obligation de résultats ! …

Pour ma part, j’ai toujours préféré la solution qui veut que : à partir d’un cahier des charges aussi précis que possible, si je trouve = je suis rémunéré au même titre qu’un inventeur ayant trouvé un nouveau produit/appareil/etc. … ou procédé. Cette formule, à mon sens, ne comporte que…

Extrait de « Comment Exploiter Vos Idées » © (réédition) 2008, Jean-Philippe Quenderff