Machine de conditionnement pour pain surgelé et précuit surgelé.


Référence constructeur : S.J.001A SITEL JaD

Machine étudiée et mise au point pour la boulangerie Industrielle utilisant des chariots de congélation.

ETUDE DE LA MACHINE SUR UNE BASE GENERALE DE BESOINS

Les données qui suivent sont la synthèse des besoins qui ressortent d’une enquête de deux mois faite sur le terrain auprès de professionnels de la boulangerie industrielle.

Pour l’entreprise :

– Protéger au maximum son personnel des accidents du travail.

– Absorber les rythmes saisonniers sans surcharge de travail et sans surcharge financière.

– Etablir une régularité constante dans le conditionnement.

– Rendre l’entreprise plus performante.

Pour le personnel :

– Pratiquer son métier dans des conditions de travail moins éprouvantes.

– Eviter les accidents manuels et se préserver des accidents sur les lombaires.

– Limiter l’exposition au froid.

ARGUMENTS FINANCIERS ET AVANTAGES

Considérant que le cycle de fabrication du pain, jusqu’à sa livraison, passe par cinq postes principaux : matières premières, façonnage, congélation, conditionnement, livraison, et si l’on tient compte du coût en % par poste (+ ou -) :

– Matières premières………. 40%

– Façonnage………………….. 20%

– Congélation……………………..8%

– Conditionnement……………. 25%

– Livraison………………………… 7%

On se rend compte que le conditionnement est le deuxième poste, par son importance, dans le prix de revient de la baguette surgelée livrée.

ETUDE FINANCIERE RAPIDE

Cette étude a été effectuée en 1998 dans une unité moyenne de la boulangerie industrielle.

Procédé de conditionnement de cette entreprise :

En période normale trois personnes sont employées au conditionnement manuel pour un rendement de 3000 U/h.

Le chiffrage qui suit est un chiffrage global, à lire comme un exemple, non comme une réalité au centime près.

Coût salarial moyen annuel pour 3000 U/h :

3 personnes en salaire de base et à l’année, charges patronales comprises : ( 975,67 x 144) x 12 x 3 = 50 578,93

Saison = + 2 personnes sur deux mois : ( 975,67 x144) x 2 x 2 = 5 619,88 ; Soit un coût global annuel moyen de 56 229,30

Coût moyen de la machine à 3600 U/h :

Coût d’énergie d’emploi 380 tri ~ 48v = 5 kW/h environ, soit un coût annuel de 2 820,31 environ.

Gains directs :

Pour + 600 U/h = 6/10 de salaire sans charge, soit 7 024,85

Moins deux emplois saisonniers, soit. 5 619,88

Total : 12 644,73

TROIS AVANTAGES

1) La possibilité d’absorber une amplification de fabrication sans gros frais supplémentaires. La S.J. pouvant conditionner de 3000 à 6000 U/h.

2) Cette machine va très vite devenir une nécessité européenne, si l’on tient compte de la concurrence qui se développe actuellement.

3) Etre un pionnier dans sa profession, par l’application maximum des normes européennes impliquant la sécurité optimale de son personnel.

PRESENTATION GRAPHIQUE DE LA S.J.001A

A terme, la S.J. sera mise sur le marché sous trois modèles :

– S.J. A, modèle à ensachage semi-automatique (batterie de trois sacs à fermer et à dégager manuellement)

– S.J. B, modèle à ensachage semi-automatique (batterie de trois sacs fermés par auto soudure et dégagés manuellement)

– S.J. C, modèle entièrement automatisé (ensachage et dégagement automatique des sacs)

pain1

pain2

Vue de dessus

FICHE TECHNIQUE MACHINE

Référence dans la série : S.J. 001A SITEL-JaD

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE BASE

Matériaux de contact utilisés : Inox, Nylon et Téflon.

Présentation entièrement cartérisée, laquée crème R.A.L. 1015 et altuglas.

Hauteur de mise en place selon chariots : 3m70 à 4m50.

Encombrement au sol + ou – 4m x 1m20.

Poids machine + ou – 600 Kg.

Châssis en tube de 100 x 100 en acier traité et laqué R.A.L. 1015.

Fixation au sol par tiges filetées.

Carters de sécurité aux normes C.E.

Isolation du chariot engagé sous portique par porte grillagée.

Entraînement du plateau porteur de chariots par chaînes de 19,05mm.

Alimentation 380V triphasée et terre.

Alimentation machine en basse tension 48V.

Câblage intégré à la structure.

Circuit pneumatique : Alimentation en air sec et filtré, 6 bars.

Gestion des fonctions machine par automate télémécanique T.S.X. 17.

Protection du programme par mémoire.

Synoptique de fonctionnement machine.

Bouton de reprise du cycle en manuel.

Sélection des cycles : 12 et multiples de 12 (24-36-48)

Un détecteur de métaux peut être installé, à la demande, en amont de la mise en sac.

CADENCE THEORIQUE MOYENNE DE MISE EN SACS :

Système d’ensachage par batterie de trois sacs en roulement.

Vitesse moyenne de mise en sacs : 1 baguette par seconde, 3600 baguettes à l’heure.

Soit : 75 sacs de 48 U ; 100 sacs de 36 U ; 150 sacs de 24 U ; 300 sacs de 12 U.

Pour prendre contact avec l’inventeur :

Monsieur Jean Auguste Brunet, Concepteur-Stylicien

Les Sagnes – 07460 Saint Paul le Jeune – FRANCE

Tél. : + 33 4 75 39 19 04 – GSM : + 33 6 14 66 53 82

E-mail : jcthibet@oreka.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.