Article de presse

Comment les Polonais nous ont rendu la vie meilleure


Les scientifiques et inventeurs polonais ont été une source d’innovation pour de nombreux objets quotidiens que nous utilisons aujourd’hui. Vous serez peut-être surpris par notre liste, mais une chose est sûre : il y a définitivement un Polonais derrière chaque découverte.

Le gilet pare-balles

Cela peut en surprendre beaucoup, mais le gilet pare-balles existe depuis 1901 et a été inventé par deux Polonais, Jan Szczepanik et Kazimierz Żegleń. Ils ont effectué des tests publics plutôt audacieux (le cobaye était leur serviteur) pour montrer la capacité des gilets à arrêter les balles d’un revolver et d’un fusil Mannlicher. Szczepanik est devenu mondialement connu en 1902, lorsque l’intérieur de la voiture du roi d’Espagne Alfonso XIII était recouverte de tissu pare-balles, et l’a ainsi protégé d’une bombe et d’une mort certaine.

Le Talkie-walkie

Affirmatif, c’était bien un Polonais, terminer… Le Talkie-walkie, l’invention emblématique de Motorola, a été créée par un ingénieur Polonais : Henryk Manguski. En 1943, Motorola a fourni à l’armée américaine une station de radio avec modulation FM. Les soldats ont appelé l’appareil simplement “walkie-talkie”. Après la guerre, les talkies-walkies ont été plus largement utilisés et on compte 130 000 unités ayant été fabriquées par Motorola.

Le Commodore 64

Qui est derrière le modèle informatique le plus vendu du livre Guinness des records ? Ce n’est autre que l’inventeur du Commodore 64 : Jacek Trzmiel. En 1953, Trzmiel acheta un magasin dans le Bronx aux Etats-Unis pour réparer des machines de bureau. La société s’est rapidement tournée vers les ordinateurs personnels. Et c’est en 1982 qu’a frappé le Commodore 64, écrasant les géants Apple et IBM. L’entreprise a vendu 17 millions d’unités !

Le rover lunaire Apollo

En parlant de technologie, la mission Apollo, ça vous dit quelque chose ? Mieczysław Bekker est l’auteur de plusieurs inventions brevetées dans le domaine des véhicules à usage extraterrestre. Son équipe de recherche remporta un concours de la NASA pour la création d’un véhicule à mobilité à la surface de la Lune. Bekker a grandement contribué à la conception et à la construction du véhicule mobile lunaire utilisé par les missions Apollo 15, Apollo 16 et Apollo 17 sur la Lune.

L’héliocentrisme

Restant dans le thème, parlons de Nicolas Copernic, astronome du XVIème siècle. Il révolutionna notre conception de l’univers par le fait que le Soleil soit le centre de notre système. De revolutionibus orbium coelestium est une œuvre majeure dans l’histoire de la science, apportant une contribution pionnière à la révolution scientifique.

La radioactivité

Maria Skłodowska-Curie a mené des recherches pionnières sur la radioactivité. Cette dernière, son mari et Becquerel, se voient attribuer collectivement le prix Nobel de physique pour leurs découvertes sur la radioactivité en 1903. Elle a été la première femme à remporter un prix Nobel. Mais elle est aussi la première personne à gagner deux fois, dans deux sciences différentes : la physique et la chimie.

Le premier appareil photo argentique

Kazimierz Prószyński a breveté le premier appareil photo argentique, le Pléographe, avant les frères Lumière. Il a amélioré le projecteur de cinéma pour la société Gaumont et conçu une méthode pour synchroniser le film à la bande son. Prószyński est enfin l’inventeur du premier appareil photo portatif automatique au monde.

Les vitamines

La découverte de vitamines est attribuée à un Polonais. Kazimierz Funk, universitaire polonais, connaissait une maladie chez les pigeons appelée polynévrite qui équivaut au béribéri chez l’homme. Il fit plusieurs expériences sur des pigeons et appela sa découverte permettant de les soigner : la vitamine. «Vita», signifiant la vie. La présence de la substance a ouvert la voie à sa détection ultérieure dans un certain nombre d’aliments, comme le lait et l’orge.

L’espéranto

Une autre invention qui a attiré l’attention du monde entier est l’invention par Ludwik Zamenhof de la langue artificiellement créée : l’espéranto. Zamenhof, un Polonais d’origine juive, a publié ce nouveau langage en 1887. Il voulait démontrer que la principale cause de malentendus entre les gens résultait de la barrière de la langue. La création d’une langue moderne commune était la solution. On estime jusqu’à deux millions de locuteurs dans le monde.

Les cotons-tiges

Viennent enfin les cotons-tiges tels que nous les connaissons aujourd’hui. Ces simples bâtons de cotons essentiels sont l’invention de Leo Gersenzang. Il a créé les cotons-tiges en 1923, les appelant d’abord «Baby Gays». Qui aurait pensé que ces simples bâtonnets deviendraient jusqu’à ce jour l’un des produits de santé et d’hygiène les plus vendus au monde ?

Nous pouvons être reconnaissant envers ces inventeurs pour nous avoir permis d’ouvrir les yeux sur le monde et la science. Mais aussi pour nous permettre de nous nettoyer les oreilles. Quelles sera la prochaine découverte qu’un Polonais fera ?

Auteur : Emma Monbrun – Source : lepetitjournal.com

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.