Valérie Damidot : après DALS, bientôt une émission sur TF1 ?


Après avoir brillé sur le parquet de Danse avec les stars, il se murmure que Valérie Damidot pourrait bientôt revenir sur TF1 avec… Sa propre émission !

Eurêka ! Voilà le titre de l’émission que pourrait bientôt animer Valérie Damidot sur TF1. Selon les informations du Zappeur Fou partagées sur les réseaux sociaux puis confirmées par nos confrères de Téléstar, l’ancienne star de M6 et pro de la déco’ devrait animer ce nouveau programme sur des inventions de candidats, comme son titre l’indique. Un nouveau jeu qui serait diffusé du lundi au vendredi sur la chaîne. Une chaîne qu’elle connaît bien, puisqu’elle a récemment montré à des millions de téléspectateurs ses plus beaux pas de danse dans la dernière saison de Danse avec les stars. Son sourire, sa bonne humeur et sa joie de vivre auraient-ils convaincu TF1 de la garder ?

Dans un message publié sur Twitter, le Zappeur fou détaille ainsi le concept de cette nouvelle émission : chaque semaine, quatre inventeurs entrent en compétition. Le but ? se faire juger et noter sur plusieurs critères. Un programme qui serait diffusé en quotidienne, avec un inventeur par jour du lundi au jeudi, puis une finale chaque vendredi. « Le tournage se fait en extérieur, dans différents endroits de la Capitale, de la rue Mouffetard à Montmartre, dans une ambiance de foire, de marché », explique par ailleurs la publication. « C’est devant un panel de 12 personnes, triées selon leur âge, que chaque candidat présente son invention. Ensuite le panel vote : j’achète/je n’achète pas. Valérie Damidot, accompagnée d’un expert, teste l’invention et recueille les impression de chacun. »

Selon Europe 1, le projet en serait encore au stade du pilote, « mais il pourrait voir le jour rapidement à l’antenne si la direction de TF1 est convaincue. » En attendant, Valérie Damidot prépare également un one-woman-show pour 2017. Une année qui s’annonce pleine de promesses.

Auteur : Hélène Lisle

Source : www.femmeactuelle.fr

Un ingénieur algérien primé par la chaîne MBC


Classé à la deuxième place du concours  de l’émission “Stars Of Science”, diffusée sur la chaîne de télévision saoudienne MBC, Abderrahim Bourouis, ingénieur à Algérie Télécom, a conquis le public par une invention ingénieuse : un vêtement intelligent permettant aux parents d’enfants autistes de surveiller plus efficacement leurs petits.

Il faut dire que la motivation était forte puisque l’ingénieur algérien est, lui-même, parent d’un enfant autiste. Son invention baptisée “Wonderkit” est une sorte de chemise intelligente fournissant toute sorte d’informations sur l’enfant en analysant sa gestuelle grâce à des capteurs.

Le “Wonderkit” est une sorte d’ange gardien qui envoie des signaux que les parents reçoivent sur leurs ordinateurs ou leurs Smartphones. Il peuvent grâce à cela savoir si leur enfant a faim ou sommeil, ou encore s’il est stressé ou en pleine crise de panique.

Inventeur prolifique et cadre hors pair, Abderrahim Bourouis a remporté en 2012, le premier prix MED-IT pour la meilleure start-up algérienne. Il a également raflé le deuxième prix de AINnovation Compétition, ainsi que d’autres prestigieux prix nationaux et internationaux.

Auteur : Massi M.

Source : www.algerie-focus.com

Ces inventeurs algériens ignorés dans leur pays


Une enquête passionnante réalisée par Echourouk TV révèle des talents algériens qui ont brillé, chacun dans son domaine, par des inventions révolutionnaires mais ignorées par les pouvoirs publics.

Parmi les inventeurs, il y a un médecin ayant conçu un médicament pour soulager les malades atteints d’ichtyose, une dystrophie cutanée congénitale très douloureuse. Toufik Zaibit, de son nom, se dit fier de pouvoir atténuer les souffrances des enfants atteints de cette maladie grâce au traitement qu’il a inventé. « Je n’ai pas besoin d’argent ou de reconnaissance. Ma récompense est de voir le sourire de mes malades », déclare-t-il fièrement.

Un architecte a conçu une nouvelle méthode pour construire une maison en un mois. Il a construit des bâtisses au Danemark, au Chili et au Mexique où, souligne-t-il, sévissent des tremblements de terre de 9 sur l’échelle de Richter. Pourtant, en Algérie nous n’avons presque jamais entendu parler de ce talent qui profite à d’autres.

Un autre inventeur de Bordj Bou Arriridj se rappelle comment il a été accueilli par les responsables de Sonatrach quand il leur a présenté son invention: un puits réduit pour calculer les caractéristiques physiques de la pierre petroleum. « Dégage est un mot tellement facile à prononcer par nos responsables », raconte Bilel Talbi.

Nafissa Benmebarek est, pour sa part, une chimiste et une inventrice dans le monde de la santé, qui étudie actuellement la formule chimique d’un médicament en mesure de prévenir le sida. L’inventrice raconte comment le ministère de la Santé et les laboratoires pharmaceutiques ont ignoré ses recherches. Se tournant vers l’étranger, précisément l’Allemagne la chercheuse a reçu un accord favorable et sa thèse est actuellement étudiée par les plus grands chercheurs sur le VIH.

L’enquête est un hommage à tous les inventeurs et talents algériens qui se tournent, en dernier recours, vers l’Occident pour s’imposer et faire profiter l’humanité de leur génie au moment où leur pays les ignore.

Auteur : Abdou Semmar

Source : www.algerie-focus.com

Idées à Vendre arrive sur Discovery Science ce jeudi


idee_a_vendre_2015

À partir de ce jeudi 6 août à 21h50 (jusqu’au 10 Septembre) sur Discovery Science.

Produit dans le cadre de la campagne du Président Obama « Éduquer pour Innover », le nouveau programme Idées à vendre offre aux inventeurs américains la chance de leur vie.

Chaque épisode réunit quatre ingénieurs amateurs qui ont l’occasion de présenter leurs inventions devant un jury impitoyable. Brian Roe, concepteur mécanique et expert en robotique, va traquer la moindre faille dans les inventions présentées. Tandis que Brook Drumm, devenu un entrepreneur multimillionnaire grâce à ses créations, va en évaluer le potentiel. Enfin, Marc Portney, magnat des affaires, va prendre la décision d’investir ou non son argent pour lancer ces nouveaux produits sur le marché.

Dans cette optique, les inventions vont être soumises à une série de tests techniques puis à l’essai de potentiels acheteurs. Entre le BBQ Dragon permettant d’alimenter son barbecue sans effort, le Raht Racer, un vélo pouvant atteindre la vitesse d’une voiture et le Budgee, un robot portant vos courses… chaque inventeur va devoir se montrer sous son meilleur jour afin de voir son rêve se réaliser : devenir riche grâce à une bonne idée !

Auteur : Pascal

Source : www.leblogtvnews.com

L’inventeur suisse d’une lentille anti-glaucome primé par la RTS et France 3


lentille_sensimed_triggerfish

La lentille SENSIMED Triggerfish est un dispositif médical qui mesure les changements dimensionnels de l’œil et est reliée sans fil à un enregistreur externe.

La RTS et France 3 Régions ont récompensé lundi Matteo Leonardi pour avoir confectionné une lentille anti-glaucome. Le Français Vincent Tempelaere, inventeur d’une seringue intelligente, a également été primé.

Dans le cadre du concours « Inventer demain« , le Suisse Matteo Leonardi a été récompensé lundi par l’émission TTC de la RTS et France 3 Régions pour son invention, une lentille anti-glaucome.

Cette lentille de contact enregistre certaines données qui permettent aux ophtalmologues d’améliorer la gestion de la maladie du glaucome auprès de patients à risque de progression.

Le Français Vincent Tempelaere également primé

Chez les Français, c’est Vincent Tempelaere qui a été primé pour sa seringue intelligente.

Ce dispositif de préparation et d’injection automatique de médicament délivre la juste dose de produit, à la vitesse et à la profondeur idéales.

Douze finalistes

Six Suisses et six Français concourraient pour les deux premières places, sur les 60 entrepreneurs innovants de Suisse romande et de France voisine qui avaient été sélectionnées par la RTS et France 3 Régions, en partenariat avec le Secrétariat d’État à l’économie et le magazine Bilan.

Les deux « entrepreneurs innovants 2014 » ont gagné un stand au Salon des inventions de Genève, qui se tiendra à Palexpo du 15 au 19 avril 2015.

Le reste des palmarès

Dans le classement suisse, Jeanmichel Capt arrive en deuxième position avec son haut-parleur construit à la manière d’un instrument de musique. Asef Azam et Marc Thurner sont 3e ex aequo avec le développement respectivement d’un verre qui produit de l’énergie solaire et d’une imprimante 3D qui ambitionne de recréer des tissus humains.

Chez les Français, Stéphanie Morot Bizot et son boîtier sécurisé pour des tests médicaux rapides partage la deuxième place avec Frédéric Prochazka et son plastique à base de protéine de lait.

11’000 votes comptabilisés

Comptant pour la moitié de la note, un peu moins de 11’000 personnes ont plébiscité pendant 6 jours leurs inventions favorites.

Un jury de trois personnes, qui représentait l’autre moitié de la note, a également évalué les inventions.

Auteur : Mac

Source : http://www.rts.ch

Concours « invention polonaise 2014 »


Un fauteuil roulant intelligent a été désigné comme l’invention polonaise de l’année 2014 dans le cadre de la 2ème édition du concours conjointement organisé par le ministère de la science et de l’enseignement supérieur (MNiSW) et la télévision publique polonaise (TVP1).

Les téléspectateurs ont choisi le fauteuil intelligent conçu et réalisé par Patrick Arlamowski (ingénieur, automaticien et économiste, jeune inventeur polonais ayant déjà mis sur le marché plus de 20 innovations) et Kamila Rudnick (étudiante en électronique et communication fondatrice de la société efakturomatu), remportant ainsi un prix de 50.000 PLN et une statuette.

Ce fauteuil peut être contrôlé à l’aide d’un joystick et d’une tablette et il est équipé d’un processeur lui permettant de prendre en compte son environnement. La véritable intelligence du système consiste à pouvoir utiliser les mouvements oculaires et l’activité cérébrale de son utilisateur pour être contrôlé, permettant ainsi de pouvoir emprunter un élévateur ou d’appeler automatiquement à l’aide. La finalisation du projet et son implémentation en production sont actuellement en cours. Les inventeurs travaillent à un transfert de documentation aux organisations travaillant avec des personnes en difficulté au niveau international de manière à ce que la production du fauteuil puisse être réalisée dans différents pays de manière à en réduire le coût.

Une centaine d’inventions ont été proposées dans le cadre de ce concours, le jury en ayant sélectionné 7 pour la phase finale et parmi lesquelles les téléspectateurs ont voté par sms pour désigner l’invention de l’année 2014. Les 6 autres finalistes étaient :

ABTOW, un détecteur automatique de toxicité de l’eau a été créé par la faculté de biologie et de protection de l’environnement de l’université de Silésie de Katowice. Il permet de réaliser un monitoring en temps réel de la toxicité en se basant sur l’activité métabolique de microorganismes spécifiques réagissant avec les substances contenues dans l’eau. Le dispositif est déjà produit par la compagnie ABTOW biotechnology à Katowice et le prochain défi consistera à diffuser sur les marchés nationaux et internationaux.

SPINCAR, un véhicule individuel électrique ou hybride permettant manoeuvrer quasiment sur place en garantissant par ailleurs une bonne tenue de route a été initialement développé par un groupe de recherche de la faculté de design de l’académie des beaux-arts, et le concept est désormais protégé par un brevet, devenu marque commerciale. Pour l’heure, si le châssis est achevé, la carrosserie est en cours de développement. Les développeurs sont désormais à la recherche d’une compagnie établie sur le marché automobile qui sera capable de financer une mise en production.

Navdec, un système d’analyse en temps réel des conditions de navigation maritime permettant de résoudre des situations de conflits en se basant sur la législation en vigueur. Il a été développé conjointement par des équipes de recherches, des officiers de marine et des spécialistes des TIC à l’université maritime de Szczecin. Le système permet de prévenir les erreurs humaines et les collisions qui en découlent. Protégé par un brevet, le système est pour l’heure en attente de la certification qui permettra la commercialisation prévue pour août 2014.

Le détecteur automatique de comportements conçu par le département multimédia, télécommunication et microélectronique de l’université polytechnique de Poznan permet de classifier automatiquement un certain nombre de comportement d’individus (évanouissement, combat, pleurs). Le concept repose sur l’analyse de trajectoires de points précis du corps humain à partir d’un dispositif vidéo traditionnel, un algorithme permettant ensuite de traiter ces informations pour qualifier un comportement par nature complexe. Invention brevetée, le détecteur est actuellement en cours d’amélioration pour étendre les analyses réalisées à des groupes d’individus.

Bioimplant, un matériau permettant de réaliser des implants osseux temporaires destinés aux patient atteints de lésions osseuses consécutive à des tumeurs logées dans tète, le cou ou la nuque, a été développé par une équipe de recherche pluridisciplinaire coordonné par le le département d’ingénierie et de sciences des matériaux de l’Université polytechnique de Varsovie (l’équipe regroupe des unités de recherche issues du centre d’oncologie Maria Sklodowska-Curie de Varsovie, de l’Université polytechnique de Wroclaw et l’université de médecine de Varsovie). Les implants ainsi constitués se résorbent dans le corps en deux ans environ. Constitué d’un mélange de polymères et de céramiques offrant un bon support à la croissance de la moelle osseuse, le matériau permet d’éviter les complications liées aux lésions de tissus osseux.

Le laser femto seconde exploite des phénomènes d’optique non linaire afin d’obtenir des signaux amplifiés jusqu’à des niveaux inédits en terme puissance instantanée et a été développé par les physiciens du centre des lasers de chimie physique de la PAN et de la faculté de physique de l’Université de Varsovie. Des puissances jusqu’à 10 térawatts (dix mille milliards de watts) peuvent être atteintes, et être concentrée dans le volume d’une tête d’épingle. Elles autorisent l’exploration des propriétés de la matière à des densités énergétiques inédites. L’objectif actuel de l’équipe est d’augmenter encore la puissance du laser jusqu’à plusieurs dizaines de térawatts.

Comme l’a rappelé la ministre Madame Lena Kolarska-Bobinska qui assistait à l’émission, ce concours a pour but d’inciter le grand public à interagir avec le monde scientifique en permettant à des personnes d’horizons et de formations différentes à se pencher sur des projets communs d’utilité publique.

Source : www.bulletins-electroniques.com

Nouveauté sur TF1, LCI et HD1, le programme court Des inventions et des hommes.


 » DES INVENTIONS ET DES HOMMES  » est un nouveau programme court diffusé sur TF1 tous les dimanche à 12h50 à partir du 17 mars prochain.

Des inventeurs nous font partager l’aventure de leurs créations qui ont brillamment révolutionné notre quotidien ou qui s’apprêtent à le faire !

Comment sont nées ces idées ?

Comment se sont-elles concrétisées et qu’en retirent leurs créateurs ?

A travers leurs génies visionnaires, partez à la découverte d’innovations exceptionnelles dans les domaines, entre autres, technologique, médical, sportif, architectural, gastronomique et culturel !

Retrouvez  » DES INVENTIONS ET DES HOMMES  » également sur HD1 et LCI :

– HD1 : à partir du 22 mars les vendredi et samedi à 20h45
– LCI : à partir du 18 mars du lundi au vendredi à 8h55

Source : www.leblogtvnews.com