Sciences et Physiques

Logique appliqué à l’aimantation


Suite de l’article « Libre penseur et/ou inventeur » par Karl.

Nous sommes dans le monde des aimants, natif, naturel ou artificiel sans alimentation.

Je prends deux aimants, que je rapproche pour qu’il ne face qu’un, et donc avec 1+1, j’ai bien une somme qui fait 1.

Donc 1+1= Un aimants à deux pôles, je reprends mes 2 aimants et je fais la même chose, donc 2+2=2, avec quatre aimants, j’ai 2+2+2+2=2 et ainsi de suite.

C’est la complémentarité en terme magnétique. Donc 1 aimant à deux pôles, donc deux pôles, c’est peut-être un aimant, d’où 1 c’est 2, mais 2 c’est peut être 1.

Il s’agit d’un raisonnement logique magnétique, qui ne correspond en rien au mathématique et ne tient pas compte de la philosophie.

Voila une des réponses à mon premier article.

Auteur : Karl

E-mail : jj.plain@free.fr

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.