Article de presse

Cameroun : Genial, un savon fait à base des coques de cacao


L’invention présente plusieurs avantages pour les producteurs de Cacao.

Mise en œuvre, cette invention viendra sans doute donner un nouveau coup d’accélérateur aux producteurs de cacao qui souffrent de la baisse du prix de cette culture de rente sur le marché international. Ce détergent, baptisé  » Savon local  » par ses inventeurs, sert à se laver le corps et faire la lessive. Fait à base des coques sèches de cacao et d’huile de palmiste, le  » savon local « , est crédité de vertus thérapeutiques.  » Ce savon a une propriété antiseptique. Il soigne efficacement la gale et d’autres maladies cutanées. Nous avons eu à l’expérimenter sur certains malades, et le résultat a été satisfaisant « , assure Justin Fallo, chef des programmes plantes stimulantes de l’Institut de recherche agricole pour le développement (Irad). Institut qui porte la signature de cette invention. Et c’est dans le laboratoire de technologies alimentaires cacao-café de cet institut que se sont développées les recherches.

Le  » savon local  » de couleur noire, a une forme ovale et à en croire ses inventeurs, ce détergent mousse beaucoup et ne finit pas vite. Face à l’abaissement des prix du cacao sur le marché mondial, il fallait faire quelque chose pour encourager les agriculteurs à conserver leurs plantations de cacao, pour éviter qu’ils se convertissent dans d’autres cultures. Et c’est dans ce contexte que l’Irad est descendu sur le terrain et a observé que les coques de cacao étaient abandonnées au pied des plants.

Plus encore, les experts de l’Irad affirment que la dégradation de ces coques avait un effet néfaste sur les futures productions. Le savon a donc des avantages d’ordres économique et écologique.  » Cette invention va permettre aux cacaoculteurs de vendre également les coques qu’ils avaient jusqu’ici l’habitude de jeter. En plus, les productions des plants vont s’améliorer, car avant ces coques avaient un mauvais effet sur la bonne production « , indique Justin Fallo.

Une telle découverte ne devrait pas rester dans les tiroirs pour attendre un quelconque financement pour sa production en quantité industrielle. C’est la raison pour laquelle des séminaires d’imprégnation des cultivateurs de cacao sur cette nouvelle source de revenus qu’est la coque de cacao, se sont tenus sur l’ensemble du territoire camerounais. Cette campagne d’imprégnation s’est réalisée avec l’appui de l’Office national du cacao et du café (ONCC). Pendant ces campagnes, Justin Fallo, révèle que les producteurs de cacao ont été surpris et fiers de réaliser que l’on puisse transformer les coques de cacao.

Car, une fois produit de façon industrielle, il va créer des emplois et freiner l’exode rural des jeunes vers les villes. Il sera vendu, selon les inventeurs à un coût très abordable. Mais actuellement, on n’en est pas encore là. Car les responsables de cette invention recherchent encore des partenaires pour la production industrielle du  » savon local « .

Source : fr.allafrica.com

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.