Un TGV qu’on prend au vol


Un chinois propose de fabriquer un train qui, au lieu de s’arrêter à chaque station, prendrait ses passagers au passage. A ce stade, ce n’est encore qu’un concept, pas forcément réalisable à court terme, mais cela montre bien l’engouement des chinois pour le transport ferroviaire. Le fonctionnement de ce « train qui ne fait pas d’arrêt en gare », tel qu’il est dénommé par son concepteur Chen Jianjun, est simple à comprendre sur la vidéo ci-dessous.

Voir la video du Business Insider.

Les passagers attendent en gare dans un compartiment placé contre le quai et qui va s’accrocher au train qui passe en dessous. Dans le même temps, un autre compartiment se décroche du train pour finir à quai, permettant à ses passagers de descendre. On retrouve ici un grand classique des films de science fiction avec les petits modules d’exploration qui rejoignent un « mothership ».Le gain espéré est double : réduire le temps de trajet et économiser sur le freinage et le redémarrage très énergivore du train. Les concepteurs du projet citent l’exemple du trajet Beijing-Guanzhou (le plus long du monde) qui comporte 30 stations. Avec 5 minutes d’arrêt à chaque station, le temps économisé serait de 2 heures et demie ! On peut noter que sur des trajets plus « normaux », les quelques minutes économisées à chaque station ne justifient pas forcément de mettre en place un tel dispositif.

Mais surtout, il faut bien dire que pour l’instant le projet se résume à cette unique vidéo et qu’aucune trace de début de réalisation concrète n’existe encore. On peut même douter que l’idée soit réaliste car de rapides calculs montrent que l’accélération subie par les passagers ne serait supportable qu’à condition d’allonger notablement les quais. Mais le gigantesque n’ayant jamais fait peur aux chinois, pourquoi pas ?

En fait, le but de cette vidéo, qui a été visionnée environ 2 millions de fois sur Youtube, semble être surtout de tester l’accueil qui sera réservée à l’idée. Il est en tout cas révélateur de voir un tel projet provenir d’un pays en pleine révolution ferroviaire, qui est parvenu en une décennie à relier presque toutes ses grandes villes par des trains à grande vitesse, qui veut se lancer dans les trains à sustentation électromagnétique et qui compte même se relier par rail aux États-Unis via un tunnel sous-marin.

Auteur : JMD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s