Les illusions étaient créées dans les temples par d’incroyables inventions


ancient-invention

Gauche : Un autel merveilleux, illustration du livre « Magie, Illusions scéniques et Diversions scientifiques incluant le Trucage photographique ». Droite : Image d’une ancienne lampe.

Dans Au-delà de la science, Epoch Times explore les recherches et les récits examinant les phénomènes et les théories qui posent un défi aux connaissances actuelles. Nous nous penchons sur les idées stimulant l’imagination et ouvrant de nouvelles possibilités. Faites nous part de vos idées sur ces sujets, parfois controversés.

Imaginez que vous êtes dans un ancien temple, faiblement éclairé par les rayons de lumière perçant à l’intérieur. Un fidèle allume un feu sur l’autel, puis recule. Une statue derrière l’autel commence alors à bouger ! Elle verse des libations au dieu pour lequel le temple est bâti. Une porte derrière l’autel s’ouvre sur cet accord précis et la statue de ce dieu apparaît.

Mais derrière ce mysticisme se trouve l’ingéniosité de ses inventeurs, pas les miracles des dieux.

L’inventeur Héron d’Alexandrie (10–70) a décrit dans son livre Pneumatica comment fonctionnaient de tels mécanismes. La statue se tenait sur un piédestal connecté à l’autel par un tube. Le tube s’étendait de l’autel à travers la statue jusque dans une coupe tenue par la statue. L’eau était versée dans le piédestal à travers un trou qui était alors bouché.

Un autel merveilleux, illustration du livre « Magie, Illusions scéniques et Diversions scientifiques incluant le Trucage photographique. »

Lorsque le feu de l’autel est allumé, l’air s’étend avec la chaleur, et pousse le piédestal à travers le tube. Cela amène l’eau dans le piédestal à travers le tube, faisant déborder la coupe et verser.

Les portes sont faites pour s’ouvrir automatiquement en utilisant un mécanisme similaire. Au lieu que l’eau dans ce mécanisme ne soit poussée à travers le tube dans une coupe, l’eau était poussée dans un seau. Le seau devenait alors lourd, servant de contre-poids.

Le seau est alors abaissé par le poids de l’eau, tirant une corde ayant été attachée autour de cylindres et attachée aux portes de telle façon que lorsque qu’elle est tirée, les portes s’ouvrent.

illo227

Le mécanisme pour ouvrir et fermer les portes est un feu allumé sur l’autel, illustration du livre « Magie, Illusions scéniques et Diversions scientifiques incluant le Trucage photographique. »

illo228

Les portes du temple s’ouvraient lorsqu’un feu était allumé sur l’autel, illustration du livre « Magie, Illusions scéniques et Diversions scientifiques incluant le Trucage photographique. »

Ajoutant encore à la magie des temples, de grandes statues des dieux avaient parfois des cavités en elles, dans lesquels les prêtres pouvaient entrer par des passages secrets pour délivrer les oracles – les statues des dieux semblaient parler.

Cela rappelle l’histoire du Magicien d’Oz, dans laquelle un homme d’âge moyen ordinaire utilise une ingéniosité semblable pour apparaître comme le grand et puissant Magicien d’Oz.

Des lampes brûlaient-elles en continu de façon surnaturelle ?

lampe_shutterstock

Image d’une ancienne lampe.

Saint-Augustin estimait que les lampes brûlant continuellement dans le temple de Jupiter Ammon en Égypte et dans d’autres temples, comme ceux décrits par Plutarque, pourraient avoir été maintenues allumées par l’intervention de démons.

athanasius_kircher

Gravure en bois représentant Athanasius Kircher (1602-1680).

Le père Athanasius Kircher (1602-1680), considéré comme l’un des fondateurs de l’égyptologie, cite un Arabe nommé Schiangia : « En Égypte se trouvait des fossés remplis de goudron liquide. Les philosophes, qui ont compris les forces de la nature, ont construit des canaux reliant des endroits comme ceux avec des lampes cachées au fond de cryptes souterraines. Ces lampes avaient des mèches de fils ne pouvant pas brûler. Grâce à cela ces lampes, une fois allumées, brûlaient éternellement grâce à l’influx continu de bitume et à l’incombustibilité de la mèche. »

Dans le livre «  Magie, Illusions scéniques et Diversions scientifiques incluant le Trucage photographique », Albert A. Hopkins écrit qu’un combustible de cette nature a pu être utilisé pour maintenir les flammes allumées comme décrites par Plutarque, «  mais que la majorité d’entre elles tenaient leur particularité uniquement aux précautions prises par les prêtres pour les alimenter sans être vus ».

Il continue : « Il était en fait seulement nécessaire que la mèche, qui était faite de fils d’amiante ou d’or, soit maintenue intacte, et que le corps de la lampe puisse communiquer avec un réservoir placé dans un compartiment voisin de tel manière que le niveau d’huile demeure constant ».

La magie d’une porte d’entrée légendaire

Pline l’Ancien (23-70), un ancien scientifique et historien romain, a écrit que lorsque les portes du labyrinthe de Thèbes étaient ouvertes un bruit semblable à celui du tonnerre se faisait entendre.

Cette impressionnante description pourrait avoir derrière elle une ingénieuse invention. Héron d’Alexandrie a décrit dans Pneumatica comment une trompette pouvait être jouée automatiquement lorsqu’une porte s’ouvrait.

illo226

L’appareil pour faire sonner une trompette lorsque la porte d’un temple s’ouvre, illustration du livre « Magie, Illusions scéniques et Diversions scientifiques incluant le Trucage photographique. »

Lorsque la porte s’ouvre, un système de poulie, de barres et de cordes pousse à moitié une sphère solide dans un récipient d’eau, comme cela est montré dans la figure ci-dessus. L’air comprimé par l’eau est poussé à travers la trompette, ce qui lui fait jouer un son.

Auteur : Tara MacIsaac

Source : www.epochtimes.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s