L’OVNI du lundi, épisode 5


Oubliez l’espionnage des SMS, les recherches dans l’historique Windows, la fouille de sac à main ou la balise GPS. Le meilleur moyen de détecter les coups de canif dans le contrat est encore d’aller à l’essentiel : contrôler l’utilisation du lit conjugal.

**** L‘OVNI du lundi, épisode 5 : l’avertisseur d’adultère ****

L’entreprise espagnole Durmet a développé le « Smarttress », un matelas équipé du « Lover Detection System », un arsenal high-tech composé de vingt-quatre capteurs répartis sur toute la surface du matelas, d’un mystérieux système à ultrasons et d’un logiciel qui analyse les informations ainsi recueillies pour en déduire le nombre de personnes présentes sur le matelas (on ne dit pas s’il y a un nombre maximal). Et surtout, il calcule le rythme des mouvements afin de déduire s’ils trahissent une utilisation licencieuse de votre matelas.

Le produit est très complet puisqu’une application est fournie pour que votre smartphone, partout dans le monde, puisse vous avertir en temps réel dès le début des actes délictueux. Ceux qui naguère s’ennuyaient ferme en réunion malgré le soin apporté par leurs collègues dans leurs powerpoints vont désormais s’occuper en comptant le nombre de personnes qui visitent leur appartement chaque après-midi. Et, qui sait, quand ils auront été humiliés en direct devant le plus gros client de l’année, peut-être que ce dernier en concevra suffisamment de pitié pour signer enfin le contrat.

Les promoteurs ont poussé loin le sens du marketing en annonçant que le lancement commercial du produit avait été fait « dans le quartier de Madrid où les habitants étaient les moins fidèles » (une information qui est toujours bonne à prendre). En revanche, comme le fait remarquer l’un des internautes sur un site web, il reste encore un certain nombre de produits à mettre au point pour compléter la gamme : une moquette à capteurs, une table de cuisine à capteurs, un lave-linge à capteurs. Dans ce dernier cas, des développements logiciels seront à prévoir pour distinguer avec l’essorage 1200 tours/minute mais ils trouveront bien des volontaires pour les tests.

Dans une video totalement surréaliste (ci-dessous), le commentateur explique le plus sérieusement du monde que le matelas a été programmé pour reconnaître des mouvements caractéristiques d’un comportement fautif. Hélas il ne précise pas s’il est reprogrammable pays par pays en fonction de ses us et coutumes, d’autant que la démonstration à laquelle on assiste dans la vidéo (si, si !) peut intriguer quant à la technique madrilène en la matière.

En tous cas, l’avantage de payer près de 2.000 euros pour un matelas, c’est que celui qui se sentait cocu n’aura plus aucun doute à ce sujet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s