Leroy Merlin lance à Lille le plus grand atelier d’Europe


Le plus grand atelier collaboratif d’Europe a ouvert ses portes le 3 mai à Lille, dans le quartier des Bois-Blancs.

Cet espace de fabrication collaborative ouvert à tous propose 150 machines (impression, découpe, peinture…) et du savoir-faire pour concrétiser les projets. Voilà un lieu surprenant pour qui n’est pas un « maker », c’est-à-dire un bricoleur nouvelle génération maniant l’imprimante 3D et la découpe laser. C’est un espace de 2 400 m2 avec 150 machines à la disposition des abonnés qui peuvent être des particuliers, des étudiants (un partenariat a été conclu avec l’Université catholique de Lille), des start-up (un partenariat existe avec Euratechnologies), des artistes, des artisans et même des enfants à partir de 8 ans… Tout le monde pourra concrétiser ses idées de métal, de bois, de plastique ou de tissu dans cet ancien lycée professionnel devenu lieu de toutes les créativités.

C’est le deuxième TechShop ouvert en France par Leroy Merlin après celui d’Ivry-sur-Seine, à la lisière de Paris, ouvert à l’automne 2015. Celui de Lille est le plus grand lieu de fabrication collaborative en Europe. Un troisième s’installera sur 800 m2 au sein de la station F, un projet géant financé par Xavier Niel et dédié aux start-up, en plein Paris. Le tout premier TechShop avait ouvert à San Mateo, dans la Silicon Valley, en Californie, dès 2006. Un succès. Depuis, la start-up a ouvert dix sites aux États-Unis. Quatre autres espaces ont ouvert en dehors des USA, développés, ceux-là en partenariat : à Abou Dabi, à Tokyo et désoormais deux en France dans le giron de Leroy Merlin.

L’investissement à Lille s’élève à 3 millions d’euros auxquels s’ajoutent 1 million d’euros porté par l’ICAM afin d’augmenter la capacité technique du site. Pas question de rentabilité ici. « J’ai l’espoir de ne pas perdre d’argent dans cinq à dix ans », explique Stéphane Calmes, directeur du projet. L’objectif est ailleurs. « Nous apportons de l’innovation, de nouveaux usages. Ça crée de la valeur pour le territoire qui est autour », insiste Pascal Malfoy, directeur général délégué de Leroy Merlin France.

Cette attention de Leroy Merlin France aux nouvelles pratiques lui permet également d’affiner son offre. Sans compter que, selon Stéphane Calmes, « l’âge moyen de l’accession à la propriété atteint 41 ans. Il était de 29 ans il y a 20 ans. La clientèle de Leroy Merlin vieillit. Sachant que les achats pour la maison sont à leur maximum vers 50 ans et que les investissements dans ce domaine s’arrêtent à 60 ans, nous essayons de conquérir des clients plus jeunes. »

Les porteurs du projet expliquent que « les imprimantes 3D, l’économie du partage, les communautés, la personnalisation, la réparation… sont de vraies tendances mondiales. Le mouvement des « makers » bouscule certains codes et ceux de nos métiers ». « Nous avons envisagé de nous lancer seuls », explique Stéphane Calmes, directeur du projet. « Mais nous aurions perdu beaucoup de temps. » Le leader français de l’aménagement et de l’habitat s’est donc allié à l’entreprise américaine et a créé une filiale dédiée, Ateliers Leroy Merlin, qui prévoit d’ouvrir un total de 5 TechShop en France « à l’horizon 2, 3, 4, 5 ans » en fonction des opportunités.

Mais à quoi ça sert ? La réponse est on ne peut plus ouverte. Avec 150 outils et machines de niveau professionnel, presque tout est possible : construction d’un meuble, réparation d’un vélo, peinture d’un portail, réalisation d’un prototype…

techshop lille

Comment ça fonctionne? Le TechShop est ouvert sept jours sur sept, de 9h à 22h30. « Il faut voir le TechShop comme une salle de gym », se plaît à comparer Stéphane Calmes, le directeur du projet. Vingt-cinq personnes se relaient pour apporter les conseils nécessaires. Des formations « Start », de 2 heures à 4 heures, sont obligatoires avant d’utiliser certaines machines. Vous pouvez amener votre matière (bois, tissu, acier…) ou l’acheter sur place.

Combien ça coûte? Plusieurs formules sont proposées (100 € l’abonnement d’un mois, 60 € par mois pour un abonnement d’un an). Compter 24 € de l’heure pour les formations. Des tickets à la journée sont aussi disponibles.

(source = la voix du nord)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s