Interpol forme la police pour l’aider à combattre la contrefaçon et le piratage


« Le rôle des organisations criminelles dans la criminalité liée à la propriété intellectuelle constitue une menace grandissante et d’ampleur mondiale » a déclaré M. Jean-Michel Louboutin, Directeur exécutif des Services de police d’INTERPOL, aux délégués réunis à l’occasion d’un colloque sur la contrefaçon et le piratage organisé à Rome.

Pour lutter contre ce phénomène, « INTERPOL travaille en partenariat avec l’Organisation mondiale de la santé, les autorités sanitaires, la police, les douanes et le secteur privé afin de mettre hors d’état de nuire les filières qui vendent aux consommateurs sans méfiance des produits souvent dangereux » a indiqué M. Louboutin.

« Les opérations menées en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est ont donné des résultats positifs et INTERPOL, avec ses 186 Bureaux centraux nationaux, continuera à établir de tels partenariats pour combattre la contrefaçon dans le monde entier. »

Ce colloque international d’une journée, organisé par INTERPOL et la Guardia di Finanza italienne, a réuni à Ostie/Rome près de 300 représentants des services chargés de l’application de la loi, du secteur privé et des pouvoirs publics italiens sur le thème « Contrefaçon : faits nouveaux et défis à relever ». Il a mis en évidence les progrès réalisés en matière de partenariats avec les autorités italiennes et a recensé divers moyens de renforcer la collaboration pour lutter contre la criminalité liée à la propriété intellectuelle.

En vue de faciliter et de coordonner l’action des services chargés de l’application de la loi régionaux en matière de lutte contre ce type de criminalité, INTERPOL est en train de mettre en place un réseau mondial de points de contact spécialisés. Ce réseau donnera aux représentants des secteurs économiques victimes d’atteintes à la propriété intellectuelle un accès rapide à un soutien en matière d’enquêtes, contribuant ainsi à l’effort collectif de lutte contre la contrefaçon et le piratage organisés.

John Newton, chef de projet, responsable du projet « Atteintes à la propriété intellectuelle » d’INTERPOL, a déclaré : « La contrefaçon est une menace, non seulement pour les moyens d’existence des personnes et le chiffre d’affaires des entreprises, mais également pour la vie humaine. Il est essentiel que nous mettions à la disposition de la police opérationnelle, des douanes et des autres parties prenantes les connaissances, les compétences et les outils qui leur permettront de lutter contre ceux qui fabriquent et distribuent des marchandises de contrefaçon et des produits piratés à l’échelle industrielle ».

Le colloque coïncidait avec la première formation INTERPOL sur la criminalité liée à la propriété intellectuelle, organisée par la Guardia di Finanza et des membres du Groupe d’action d’INTERPOL sur les atteintes à la propriété intellectuelle, qui s’est déroulée à la Scuola di Polizia Tributaria, à Ostie.

Cette formation s’est tenue en présence de spécialistes de la police chargés d’enquêtes sur des affaires d’atteintes à la propriété intellectuelle, venus de 15 pays d’Amérique du Nord et du Sud, d’Asie du Sud-Est et d’Europe. C’est la première d’une série de quatre prévues dans les 12 prochains mois, dont bénéficieront plus d’une centaine de policiers et d’agents des douanes du monde entier.

Source : www.newspress.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.