Article de presse

La croissance du R&D en Europe plus forte que celle aux Etats-Unis


La croissance des investissements dans la recherche et le développement en Europe est cette année supérieure à celle enregistrée aux États-Unis. Le secteur IT notamment demeure un important adepte R&D.

Dans son ‘EU Industrial R&D Investment Scoreboard 2008’, la Commission européenne analyse les investissements des 1.000 entreprises européennes et des 1.000 entreprises non européennes qui investissent le plus en R&D (‘research & development’). Une observation importante cette année, c’est que la croissance en Europe demeure plutôt constante – de 10 pour cent l’an dernier à 9 pour cent cette année – mais qu’elle régresse énormément aux États-Unis. Il en résulte que la croissance des investissements américains en R&D est pour la première fois (tout juste) inférieure au niveau de croissance européen.

Au niveau mondial, Microsoft est le principal investisseur en R&D avec 5,85 milliards d’euros. General Motors se classe à la 2ème place avec 5,54 milliards d’euros et Pfizer complète le top 3 avec 5,53 milliards d’euros. Le plus important investisseur européen se classe à la 5ème place: il s’agit de Nokia avec 5,25 milliards d’euros.

Les principaux noms de l’ICT dans le classement mondial sont – outre Microsoft – Intel (15ème), IBM (16ème), Matsushita (18ème), Alcatel-Lucent (21ème) et Siemens (22ème). Le secteur ICT est de nouveau l’un des secteurs investissant le plus en R&D, à côté notamment de l’industrie pharmaceutique et du secteur biotechnologique. Le secteur télécom, par contre, n’investit guère en R&D.

Mini-listes

Des mini-listes européennes par secteur figurent aussi dans le rapport. C’est ainsi que la britannique BT est celle qui investit le plus en R&D dans la catégorie des entreprises télécoms de lignes fixes avec un budget d’1,7 milliard d’euros. Belgacom s’y classe en 9ème position avec un budget R&D de 41 millions d’euros. Quant à Vodafone, il est le principal investisseur en R&D parmi les opérateurs télécoms mobiles. Dans la catégorie ‘équipement télécoms’, Nokia mène la danse devant Alcatel-Lucent en 2 et Ericsson en 3. Option se classe 9ème avec un budget de 30,6 millions d’euros.

Dans la catégorie ‘services informatiques’, c’est Fujitsu Siemens Computers qui est le numéro un, alors que la néerlandaise Lycos Europe domine la catégorie ‘internet’. Dans la grande catégorie ‘software’, c’est SAP qui est de loin en tête avec un budget d’1,4 milliard d’euros. Dans l’industrie des puces, Infineon, STMicroelectronics en NXP sont assez proches l’une de l’autre avec un budget R&D oscillant autour d’1,1 milliard d’euros.

Si l’on examine simplement la liste par pays et spécifiquement belge, on s’aperçoit que chez nous, c’est UCB qui occupe la première place devant Solvay et Fortis. Agfa-Gevaert est la première entreprise ICT/technologique avec un budget R&D de 200 millions d’euros. Barco se classe septième, suivie par Belgacom (10), Option (11), Melexis (13) et Icos Vision Systems (21) entre-temps rachetée.

Auteur : Stefan Grommen

Source : www.datanews.be

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.