Article de presse

Innovation : l’UE doit changer de paradigme, selon le commissaire


L’UE doit améliorer son milieu de l’innovation et la vitesse à laquelle elle transforme la recherche en produits à commercialiser, a affirmé le commissaire européen à la Science et à la recherche, Janez Potočnik, dans un entretien accordé à EurActiv.

Se confiant à EurActiv lors de la conférence Innovation Days, organisée par Eureka à Lisbonne la semaine dernière, M. Potočnik a affirmé que l’UE est relativement forte pour créer de la connaissance, en recherche pure, mais quand il s’agit de la transférer aux produits « sans dire qu’ils sont bon ou mauvais, mais en comparaison à ceux qui dominent le secteur » on pourrait faire mieux.

Il a aussi affirmé que le climat général européen de l’innovation doit s’améliorer, mais que de tels changements de paradigme prennent du temps. Dans le cadre des efforts de la Commission européenne pour réaliser ces changements, il a mis en évidence les communautés de la connaissance et de l’innovation, le Conseil européen de la recherche et l’Institut européen d’innovation et de technologie : ils seront les outils qui changeront notre réalité, selon lui.

Le commissaire à la recherche croit que la crise économique donne à l’Europe une occasion en or pour réaliser toutes ces choses que nous savions déjà nécessaires, mais que l’on n’avait pas pu faire faute de courage ou de volonté politique, selon ses mots.

Autrement dit, le temps est venu d’avancer vers un paysage politique et économique où l’innovation européenne se concentre sur les futurs défis du changement climatique, de l’énergie et des pandémies futures.

La prochaine présidence suédoise de l’UE s’est engagée à promouvoir le développement durable et les technologies vertes dans le cadre de son but de rendre l’économie plus verte ; elle est une occasion idéale pour faire se réaliser ces changements, selon M. Potočnik.

En fait, progresser vers l’innovation est la seule option : nous n’avons pas tellement le choix, autre que de faire de l’Europe un meneur à l’échelle mondiale dans ces domaines, affirme le commissaire, en ajoutant que celui qui comprend cette réalité le plus vite remportera le marché.

Je pense que l’activité fébrile sur les objectifs climatiques de 2020, proposés par la Commission et adoptés par le Conseil, nous avons créé le marché pilote majeur et nous devons saisir cette opportunité, a-t-il conclu.

Source : www.euractiv.com

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.