Article de presse

Le coup de sang de l’inventeur Laurent Canal


Laurent Canal n’a fait qu’un bond sur son fauteuil, il y a une dizaine de jours. Il regardait le journal télévisé quand un reportage sur la voiture électrique a retenu son attention.

Un industriel dont il n’a pas retenu le nom y évoquait le projet innovant qui devait permettre de transformer le rêve du véhicule électrique en réalité quotidienne. Celui-ci tenait en un concept : le moteur était placé dans les roues pour libérer une plus grande place pour les batteries.

« C’est pas vrai, s’est-il exclamé, 30 ans après, ça finit par sortir ». Car Laurent Canal l’affirme : il avait lancé l’idée en 1978, alors qu’il était encore enseignant à l’école Arago. « A l’époque, les batteries n’étaient pas ce qu’elles sont maintenant. Où loger le moteur pour laisser la place à un tel poids mort ?

Sur les essieux, ça posait des problèmes, alors j’ai imaginé de les mettre dans les roues. Un voisin qui travaillait sur des échafaudages m’a dit qu’il étudiait un système voisin pour faire monter son plateau ». Ce voisin, aujourd’hui décédé, est l’unique preuve que peut présenter Laurent Canal sur cette affirmation.

Laurent_Canal

Mais le Narbonnais a tant multiplié les idées originales qu’on peut le présumer de bonne foi. S’il n’a pas déposé ou fait enregistrer d’une façon ou d’une autre l’invention, c’est qu’il y avait eu un précédent. Fâcheux. Le projet d’un cale-pied de vélo tout nouveau, élaboré après le décès de Luis Cana : une plaque fixée à la chaussure dans laquelle on glissait une sorte de S aplati tenant lieu de pédale. « Par naïveté, j’ai proposé l’idée à un constructeur de vélo. Je n’ai jamais eu de réponse, mais deux ans après, le système a été présenté officiellement ».

Alors, les autres inventions – le guidon réversible, le frein de secours pour bicyclette ou encore le vélo révolutionnaire pour faire de la vitesse – sont restés dans les cartons où le Géo-trouve-tout les a mis au point. « Ils y resteront sans doute. A moins que Lance Armstrong, lors de son passage en France, ne souhaite tenter l’aventure de ce vélo ultra rapide… » , rêve tout de même encore Laurent Canal.

Auteur : Ch. V.

Source : www.midilibre.com

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.