La perche à selfie avait fait un flop dans les années 1980


AUTOPHOTO : L’idée est venue à un ingénieur japonais après s’être fait voler son appareil photo au musée du Louvre, par un enfant…

Si vous avez une bonne idée, quelqu’un y a sûrement pensé avant. La perche à selfie par exemple, cette avancée technique et sociale discutable qui terrorise les musées et agace la planète, a été inventée et brevetée au Japon dès le début des années 1980.

L’idée est venue à Hiroshi Ueda, un ingénieur qui travaillait chez le fabricant d’appareils photos Minolta, lors de voyages en Europe. «Quand je voulais une photo de moi avec ma femme, je devais demander à quelqu’un de la prendre, raconte-t-il lors d’une interview à la radio de la BBC. Mais il y avait toujours un risque que cette personne parte avec l’appareil, particulièrement en Europe.» Il dit s’être fait voler plusieurs appareils, notamment au musée du Louvre, par un enfant.

L’ingénieur cherche un moyen de remédier à cet inconvénient. «La philosophie de base était que je puisse prendre une photo de moi-même, où et quand je le voulais.» La perche à selfie que nous connaissons est née, et brevetée en 1983.

Les femmes étaient gênées de l’utiliser en public

A époque, bien sûr, c’est un appareil argentique qui est fixé au bout de la perche, sans connexion bluetooth ni écran pour contrôler sa prise de vue. Hiroshi Ueda travaille alors pour Minolta sur un appareil muni d’un miroir pour que les gens sachent ce qu’ils photographient.

Mais malgré une idée en or, la perche est un flop. «La qualité de l’image à l’époque n’était pas très bonne», regrette l’ingénieur. Détail amusant, les tests réalisés à l’époque au Japon ont montré que les femmes en particulier éprouvaient une certaine gêne à prendre des selfies en public. «Maintenant c’est complètement différent et les femmes adorent prendre des selfies, juge Hiroshi Ueda. Mais à l’époque, c’était nouveau.»

Une «invention de 3h du matin»

Le monde n’était tout simplement pas encore prêt pour le dispositif, qui figure même dans un classement des inventions japonaises inutiles, au côté de la combinaison pour prendre un bain sans se mouiller. «On appelle ça une « invention de 3h du matin », elle est arrivée trop tôt, plaisante Hiroshi Ueda, qui a déposé quelque 300 brevets pour diverses inventions. Il ajoute que la perche qu’il a inventée était plus courte, environ 50 cm, et donc moins dangereuse que les appareils d’aujourd’hui.

C’est en 2003 que la perche à selfie a été «réinventée» par un certain Wayne Fromm. Le Canadien est certain que c’est son invention qui a lancé le boum actuel que rencontre l’objet longiligne, copié des milliers de fois, à tel point qu’il a renoncé à poursuivre qui que ce soit en justice. Wayne Fromm a lui aussi eu l’idée lors d’un voyage en Europe, et il se dit heureux d’avoir rendu un service à l’humanité, car «une fois que vous commencez à parler aux gens pour leur demander une photo, déplore-t-il, ils ne vous lâchent plus.»

Auteur : M. C.

Source : www.20minutes.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s