Jamais sans mon duvet


Morgan Sansous a inventé un blouson qui se transforme en duvet… Une idée en or !

morgan_sansous_2015

Morgan Sansous et son Duson, un blouson au tissu imperméable, déperlant, respirant, qui s’adapte à toute condition climatique.

Une fusion entre le blouson et le duvet… Il fallait y penser ! C’est à force de perdre son sac de couchage lors des tournées de concerts qu’il effectuait en Europe que Morgan Sansous, musicien valdoisien alors âgé d’une vingtaine d’années, a eu l’idée d’incorporer le duvet à son blouson.

Quatorze ans après cette illumination, c’est enfin la consécration ! Le Duson a en effet reçu, en mai dernier, la médaille d’or du concours Lépine européen de Strasbourg. «C’est une idée très simple mais ne trouvant pas de produits de ce type dans le commerce, j’ai voulu développer le concept à des fins personnelles. Je n’avais aucun business plan. J’ai réalisé le premier prototype avec un ami couturier. De nombreuses modifications ont été apportées au fil du temps et des différents prototypes», explique Morgan Sansous qui a obtenu le brevet pour le Duson en 2008.

L’armée sur le coup

L’inventeur herblaysien a ensuite pu bénéficier d’une large couverture médiatique notamment avec sa participation à l’émission L’Inventeur de l’année, diffusée sur M6. Le Duson a alors rencontré un franc succès en inspirant beaucoup de modèles à travers le monde avec, par exemple, un projet caritatif développé aux États-Unis en 2012 en faveur des sans-abri. «C’est une bonne chose que cela ait suscité des opérations solidaires et que le produit plaise. Après, j’aurais apprécié d’être cité dans ces projets et pourquoi pas, prendre part à l’aventure», souligne l’inventeur.

Motards, survivalistes, teufeurs, scouts, parapentistes, campeurs… Le Duson s’adapte à toute situation et condition climatique. Et l’engouement qu’il suscite ne s’arrête plus puisqu’il intéresse maintenant l’armée qui devrait tester son prototype d’ici à la fin de l’année. Les premiers Duson seront en vente début octobre pour se couvrir avant l’hiver.

Prix de 350 et 490 euros selon le modèle hiver ou été.

Auteur : Axelle BICHON

Source : www.gazettevaldoise.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s