Coup de gueule

Inventeur indépendant et l’aspect familial


La plupart des gens externes pense qu’un inventeur indépendant est solo, qu’il est tout seul et dans l’aspect développement, il est bien seul. Sauf dans l’aspect du financement, qui est souvent l’argent familial, car souvent, financièrement, ils ne sont pas autonomes, sans développement économique de leurs inventions et sans une activité professionnelle en parallèle.

Donc c’est à partir du financement familial, par sa compagne qui travaille, par l’économie de ne pas partir en vacance, des retardements de cadeaux de leurs enfants, etc. Bien souvent, ils sont oubliés et ils se privent beaucoup de chose, d’un côté financier et social, qui est aussi important, bien souvent dans le silence général, bien caché !

Qu’on traite d’un inventeur indépendant de simple particulier, c’est une chose, mais il faut aussi respecter ceux qui souffrent en silence et qui a aussi des dégâts sociaux. Le financement d’une invention, c’est bien des frais et à longue terme, comme les annuités du brevet d’invention, une taxe annuelle, qui est de plus en plus cher, surtout quand le brevet dépasse les 10 ans et aussi, le prototypage, les frais de déplacement, etc. Tout cela demande un budget, en plus de l’énergie que cela prend.

Quand une entreprise plagie un brevet d’un inventeur indépendant, en même temps, elle vole les cadeaux des enfants, une partie du salaire de l’accompagne de l’inventeur et surtout, l’aspect social, qui peut créer des tentions, etc. Il ne faut pas regarder cela qu’un point de vue administrative, juste un non respect d’un titre de propriété industrielle et si on considère un inventeur, comme un simple particulier, il faut aussi regarder l’aspect familial, l’économie et social et on remarque que les dégâts ne sont pas qu’au niveau financier, mais aussi le social d’une famille, qui est très important.

L’aspect économique générale, qu’un inventeur indépendant ne puisse pas avoir un soutien financier pour aider dans le développement de son invention, c’est la famille qui paye, qui avance l’argent, qui économise, etc. Pourquoi ces membres familiaux n’ont aucun droit ? C’est un problème social qu’il faut corrigé !

J’ai rencontré et j’ai aussi vécu cela, étant moi-même enfant d’inventeur indépendant, des situations, qu’on ne doit plus accepté et qui existe encore. Cette peine que vit une famille, qui est totalement secrète et qui a aussi des conséquences dans la vie de tous les jours.

Quand on souffre et après, il y a un résultat positif, avec le temps, sa passe, mais quand le résultat est négatif, sa laisse des marques tout le long de sa vie. Qu’une entreprise, en cas de problème ou autre, cela ne donne pas autant de marque que cela, cela est totalement secondaire. Personne ne prend en compte de l’aspect social.

Les gens seront plus sensibilisés l’aspect d’un animal mal traité, qu’une famille d’inventeur mal traité, la limite de la moralité et devant un tribunal, devant une institut publique, ces paramètres ne prennent pas compte et ils s’en foutent totalement.

Il n’a aucune association pour mettre en aide les membres de la famille d’un inventeur, même pas une oreille d’écoute, d’un soutien moral, etc. C’est un sujet tabou dans le milieu des inventeurs, mais il y a souvent plus de souffrance qu’un inventeur et il oublie cela. Il y a même quelques inventeurs n’ont même pas la reconnaissance de leurs familles, tellement dans leurs égaux, individualistes jusqu’à l’os, mais heureusement que ce n’est pas une généralité, mais cela existe.

J’ai vue un cas, un inventeur qui avait réussie, avait demandé le divorce, car sa femme n’avait pas le niveau social adapté et cette femme l’avait soutenu, aidait financièrement et à son divorce, elle n’a eu aucun droit sur le brevet d’invention. Je trouve que ce genre de situation n’est pas acceptable et d’une moralité douteuse. L’inventeur était content de raconter cela, de ce mettre en valeur de sa réussite, etc.

Heureusement, que c’était un cas et j’espère que c‘est unique. Un autre exemple, plus généraliste, les enfants qui n’ont pas de droit, dans le sens que le brevet d’invention qui date de plus de 20 ans, tombe dans le domaine public et si l’inventeur décède. Ils n’ont rien en retour de leurs souffrances et ce n’est pas normal.

Bien souvent, les enfants d’inventeur ne veulent pas prendre la suite et même, ils ne veulent pas entendre parler de l’invention, sur ce point là, je suis hélas unique. J’ai bien connu ce sujet, car quand j’étais jeune, je voulais une petite amie dans le même milieu que moi et sa était trop complexe, à cause de cela, la différence bute. Cela pour dire que cela fait des dégâts et il faut en prendre compte de cela.

Sur moi-même, c’est peut-être pour cela que j’ai un mental solide et j’en caisse plus facilement les coups. Mais tout le monde n’a pas eu la même conviction ou autre, qu’ils ont une blessure plus profonde, etc. Je suis loin d’avoir le niveau de Freud pour permettre d’expliquer cela dans le détail et surtout, ce n’est pas mon rôle.

Le plus important, c’est de signaler cela, car cela existe et cela fait des victimes gratuitement,qui n’est pas normal. Je ne dis pas que cela soit de la faute des inventeurs, car eux-mêmes sont aussi victimes et d’autres, qui prennent conscience de cela, ils sont encore plus de la peine, de vivre cela.

C’est le système qui n’est pas de tout adapté, peut-être que l’inventeur croit trop à son projet et oublie d’avoir un petit recul, pour respecter sa famille, trouver un équilibre, se mettre en question, etc. si une invention ne fonctionne pas pendant 5 ans, il faut bien se remettre en question et je ne dis pas de laisser tomber, mais de changer de direction et cela avec l’accord avec vos membres de votre famille. Que l’action soit tous ensembles et pas subir dans l’ombre. Sans leurs soutiens, l’inventeur n’ira pas loin et il faut respecter. Que cela soit un soutien moral, financier et d’aide, sa compte ! Donc en retour, de dialoguer en équipe, partager, etc.

C’est un sujet qui me touche beaucoup et une raison que je sois actif dans la communauté des inventeurs, car cela doit changer. Dans un sens, je ne veux pas que d’autres enfants puissent avoir vécu la même chose que moi et j’ai 47 ans, j’ai encore des traces. Quand je vois certain comportement d’inventeur, cela m’énerve beaucoup et ceux qui osent me donner des leçons, ils n’ont pas vécu la même chose que moi.

J’espère que cela touchera la conscience de certain inventeur et qu’il changera de comportement. A d’autre, de mieux comprendre que la situation générale, il faut que cela change, s’il ne veut pas le faire pour eux, pour la communauté, au moins, qu’il le face pour leur famille.

Auteur : Peter TEMEY, Président du Club Invention – Europe

Un commentaire sur “Inventeur indépendant et l’aspect familial

  1.  » Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes, les personnages les plus éminents portent en eux des cicatrices « 

    J'aime

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.