Des experts examinent un projet de protection des inventions agricoles en Afrique


Une vingtaine d’experts venus de 16 pays d’Afrique, en atelier de trois jours ouvert lundi à Lomé, examinent un projet de principes directeurs devant aboutir à des lois pour protéger les inventions du secteur de l’agronomie.

Les principes directeurs se rapportent à un certain nombre d’espèces déjà identifiées par les experts qui ont indiqué que des créations africaines agronomiques sont à la merci de tout le monde sans que les chercheurs ne bénéficient d’aucune ristourne.

L’atelier est en fait attendu pour répondre aux inquiétudes des chercheurs et à leur besoin par l’élaboration des lois pour protéger les variétés et les promouvoir.

Selon des responsables d’instituts de recherches togolais, des chercheurs togolais ont réussi à mettre sur pied des variétés de coton et de céréales qui sont produits dans certains pays de la sous-région ouest africaine. Au niveau du sorgho, les chercheurs togolais ont créé des sorghos de variété togolaise: le sorvato21, sorvato28 et le sorvato1.

Les recherches sont exploitées sans aucune ristourne aux chercheurs qui estiment aujourd’hui devoir avoir une propriété intellectuelle, une idée soutenue par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), qui a organisé l’atelier de Lomé.

Source : www.jeuneafrique.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.