Google Phone : Nexus, un nom qui fâche


Google a lancé en grande pompe son propre smartphone , le Nexus One, mardi 5 janvier. Mais ce nom, choisi en accord avec le fabricant HTC, ne plaît pas à tout le monde, pas plus que celui choisi pour le système d’exploitation : Android. Les héritiers du romancier Philip K. Dick dénoncent l’utilisation des noms, qui apparaissent dans l’ouvrage de science-fiction Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? , publié en 1968. Le livre a inspiré ensuite le film Blade Runner , du réalisateur Ridley Scott (1982).

« C’est une infraction à nos droits de propriété intellectuelle », estime la famille de Philip K. Dick, qui indique que son équipe juridique « travaille sur le sujet ». Dans le livre, un Blade Runner est chargé de retrouver et d’éliminer des androïdes de type Nexus 6, qui se sont échappés de Mars vers la Terre. Google aurait voulu rendre hommage à l’œuvre de Philip K. Dick en nommant ses produits Android et Nexus One, mais les ayants droit ne l’entendent pas de cette oreille.

Un précédent avec les droïdes de Star Wars

Des experts interrogés par le Wall Street Journal sont dubitatifs. Selon eux, il n’est pas sûr qu’un procès tourne en faveur des héritiers du romancier. « Un personnage dans un livre n’obtient pas automatiquement une protection juridique », explique l’un d’eux au quotidien new-yorkais. « Certains mots sont utilisés exclusivement pour évoquer une marque particulière », explique un autre expert, rappelant que le mot nexus (en latin : lien, noeud) est largement répandu, y compris dans d’autres produits déjà commercialisés, comme le confirme la page d’homonymie de Wikipedia.

Au contraire, le mot « Droid » (droïde), utilisé par George Lucas dans Star Wars ( La Guerre des étoiles ), est beaucoup moins répandu, et est donc associé à l’œuvre du cinéaste. Il s’agit d’ailleurs d’une marque déposée. Verizon Wireless, géant du mobile aux États-Unis, a lancé un mobile du même nom (fabriqué par Motorola) et n’a pas souhaité prendre de risque. Il a donc demandé une autorisation à Lucasfilm, détentrice des droits de Star Wars , qui s’est déclarée « heureuse d’accorder une licence » (sous-entendu : moyennant finance). Reste donc à savoir si les mots Android et Nexus seront considérés comme liés à l’œuvre de Philip K. Dick, en quel cas beaucoup d’autres entreprises ont du souci à se faire.

Auteur : Guerric Poncet

Source : www.lepoint.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.