Article de presse

Une invention révolutionnaire ?


Patrick Strzyzewski, ancien ouvrier de maintenance à la Française de Mécanique

Un parcours atypique, une idée presque simple et des projets pleins la tête, Patrick Strzyzewski a des airs de professeur Tournesol mais il croit dur comme fer à son invention et tente de la commercialiser.

Ne nous demandez pas de vous expliquer le procédé dans les détails, ce serait trop long d’en parler ici. Mais disons que Patrick Strzyzewski a beaucoup travaillé et beaucoup galéré mais aujourd’hui il veut récolter le fruit de ses recherches.

Autodidacte, Patrick a eu une vie assez compliquée depuis une dizaine d’années.

Patrick_Strzyzewski_2011

Patrick Strzyzewski a installé un prototype de son moteur dans son camion pour faire ses démonstrations

Ancien employé de maintenance à la Française de Mécanique à Douvrain, l’une des plus grandes usines de fabrication de moteur, Patrick a été au contact de nombreux procédés industriels que ce soit en électricité ou en hydraulique. Assez débrouillard il était le roi de la combine pour réparer telle ou telle machine. Il avait toujours un truc pour dépanner rapidement. Et toutes ces années l’on amenait à proposer des idées à sa direction. « J’ai décroché pas mal de prime à l’amélioration de la technique ? je suis aussi à l’origine de du plan épargne entreprise » se souvient-il. Et quand les possibilités de grimper dans la hiérarchie se sont restreintes, il a décidé de partir voler de ses propres ailes avec toujours quelques idées en tête. « J’ai déposé un brevet de maison à ossature bois ainsi que des brevets en culture bio » Et puis il y a la galère. Un achat porteur d’espoir et d’un coup tout qui s’écroule pour des tôles d’amiante ; des autorisations administratives qui reviennent négatives et voilà comment un homme entame une descente aux enfers.

Plus un centime en poche, plus rien à quoi se raccrocher si ce n’est à ses dessins et à ses idées. Car Patrick bouillonne sous sa chevelure en bataille.

Son cerveau tourne à la vitesse d’un moteur. C’est justement avec la conception d’un moteur qu’il va utiliser son énergie pour inventer. « J’ai beaucoup manipulé or en climatisation il faut faire le vide pour intervenir. Alors je me suis mis en tête de combiner deux techniques pour inventer un moteur alliant l’hydraulique et l’électromécanique. On crée de la pression ce qui donne du couple et de la puissance et on met du débit dans une pompe hydraulique ce qui donne de la vitesse. Résultat : un moteur qui consomme très peu d’énergie mais qui obtient un rendement énorme.

Patrick a déposé des brevets européens, il a adapté sa technique à la production de chaleur donc de chauffage. Il attend maintenant la réalisation de son prototype qui est en usinage à Sens et il commence à vendre le procédé au chauffagiste de la région.

Le dépôt de ses nombreux brevets lui ont quand même coûté la bagatelle de 15000 euros depuis le début de son aventure. Une somme couverte par une indemnisation « amiante » de 22 000 euros. Mais aujourd’hui, Patrick, qui a installé une de ses inventions dans son camion veut passe à la vitesse supérieure pour enfin obtenir la reconnaissance qu’il estime être en droit d’attendre.

Et si son invention faisait le buzz sur la planète.

Pour plus de renseignements : mtvvchauffage.canalblog.com

Auteur : L.F., Journal de Montreuil

Source : www.lereveildeberck.fr

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.