Article de presse

Des Suisses gagnent un prix Bill Gates avec des toilettes du futur


Des latrines suisses écologiques et économiques ont gagné un prix lors d’une compétition sponsorisée par la Fondation Bill et Melinda Gates, a indiqué l’institut de recherche mercredi Eawag. Ces toilettes permettent une séparation de l’urine et des fèces.

L’institut de recherche Eawag a remporté un prix lors d’une compétition sponsorisée par la Fondation de Bill et Melinda Gates. Il a été récompensé pour son invention de lieux d’aisance censés assurer une « solution sanitaire garantissant la dignité humaine et l’hygiène », tout en étant écologique et économique.

L’équipe interdisciplinaire, mêlant des designers autrichiens aux chercheurs suisses, a gagné un prix de 40’000 dollars (39’100 francs suisses), a communiqué mercredi l’institut de recherche. L’objectif du concours était d’inventer les toilettes du futur. Le projet suisse s’est distingué comme l’un des meilleurs de ceux proposés par les huit équipes finalistes.

Séparation du liquide et du solide

Les toilettes suisses permettent une séparation de l’urine et des fèces, qui sont recueillies sous la dalle de séparation. En outre, la consommation d’eau est faible, atteignant entre 1 et 1,5 litre par usage individuel. « C’est absolument décisif pour nettoyer la toilette et les mains, ainsi que pour l’hygiène anale comme la pratique les Musulmans et les Hindous », a déclaré Tove Larsen, chef de projet.

Ces toilettes à détournement ne nécessitent aucune connexion à un réseau d’eau. Les eaux grises provenant du lavage des mains, du rinçage de la dalle, de l’hygiène anale et menstruelle sont entièrement recyclées sur place. Nettoyées par un filtre à membrane, elles sont exemptes de germes grâce à un système d’électrolyse solaire.

Ces eaux recyclées peuvent servir au nettoyage de la dalle. Celui-ci se fait grâce à un mécanisme de pédale actionné par l’utilisateur.

L’équipe de chercheurs doit maintenant mettre au point d’ici fin 2013 de véritables prototypes de leurs WC. Il faudra encore quelques années jusqu’à ce que ce nouveau modèle soit répandu à travers le monde.

Eawag en quelques mots

L’Eawag est un institut de recherche de renommée mondiale dans le domaine de l’eau et des systèmes aquatiques, mêlant sciences naturelles, sciences de l’ingénieur et sciences sociales.

Le centre collabore étroitement avec le milieu professionnel au niveau de l’industrie, les services étatiques et des associations et groupements de spécialistes.

L’institut compte douze départements de recherche. Les axes principaux de recherche sont les écosystèmes aquatiques, les systèmes d’eaux urbaines ainsi que les produits chimiques et leurs effets.

Source : www.rts.ch

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.