Dessine-moi une innovation


Une couche munie d’une étiquette qui change de couleur quand il faut langer bébé, un couteau suisse dont les lames sont des crayons de couleur, une cravate dont la doublure est un coussin gonflable qui permet de faire de bonnes siestes au bureau…

Toutes ces inventions sont nées de l’imagination d’enfants âgés de 5 à 12 ans et ont été présentées à Madrid (Espagne), le 28 février, lors du Sommet de l’année 3 mille, organisé par la société américaine 3M, célèbre créatrice du Scotch et du Post-it.

L’idée de donner aux plus jeunes l’opportunité d’imaginer les produits du futur vient du Musée des idées et inventions de Barcelone, le MIBA. Créé il y a deux ans, cet établissement privé a recueilli durant dix mois, de septembre 2011 à juin 2012, les idées et les dessins des enfants qui le visitaient. Près de 5 000 inventions sont ainsi parvenues aux responsables qui sélectionnaient chaque mois les trois meilleures.

PROTOTYPE

Les vainqueurs se voyaient offrir le brevet de leur invention, grâce à une collaboration avec l’agence de propriété intellectuelle J. Isern, ainsi qu’un prototype réalisé avec l’atelier créatif Bermac.

« L’idée m’est venue de ce dicton qui veut qu’un adulte créatif soit un enfant qui a survécu, raconte Pep Torres, le directeur du MIBA. Le regard de l’enfant n’a aucun préjugé. ils sont courageux, leur créativité est très ouverte. » Et les enfants semblent les mieux indiqués pour savoir ce dont ils ont besoin…

Les trente projets primés ont été exposés en octobre 2012 au British Invention Show. L’un des quatre grands prix de cette Foire internationale est revenu au prototype d’Eudald Vehi, 11 ans, la Solar turbine, des ailes d’éoliennes munies de panneaux solaires pour combiner ces deux sources d’énergies.

« INTÉRÊT DE FABRICANTS »

Puis le MIBA a organisé une exposition de trois mois, avant qu’une sélection d’une dizaine d’inventions ne soit présentée lors du Sommet de l’année 3 mille.

Un parapluie muni d’un système Bluetooth pour ne pas avoir besoin de décrocher son téléphone, une canette de soda de forme hexagonale pour un meilleur rangement, des couverts dont les manches servent de salière ou poivrière ou un sac à dos qui se transforme en chaise, font partie des brillantes idées des inventeurs en herbe.

« Certains prototypes ont suscité l’intérêt de fabricants, comme le protecteur de chaussures de sport en silicone, qui résiste au match de foot dans la cour de récré, le couteau suisse créatif et la couche qui change de couleur », souligne Pep Torres, lui-même inventeur d’un distributeur de confiserie relié à un vélo.

Pour obtenir une barre chocolatée, il ne suffit pas de payer, il faut aussi pédaler suffisamment pour brûler les quantités de l’aliment que l’on s’apprête à ingurgiter. Objectif : lutter contre l’obésité… infantile.

Auteur : Sandrine Morel

Source : www.lemonde.fr

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.