Une invention israélienne facilite le travail des éleveurs


vache_2015

Les vachers des temps modernes n’auront apparemment plus besoin de parcourir de long en large leurs hectares de pâturages. Ils pourront utiliser leur Smartphone, grâce à une invention israélienne, informe le site d’informations agricoles Agrisupportonline.

Une nouvelle technologie innovante conçue par une petite entreprise israélienne appelée « Cattle-Watch » a remporté le deuxième prix du concours des applications de géolocalisation, sous l’égide de l’ISERD et de l’Agence spatiale israélienne du ministère des Sciences, de la Technologie et de l’Espace. Ce dispositif qui utilise un collier intelligent placé sur la vache et relié à un système informatique est actuellement testé sur des troupeaux du plateau du Golan.

vache_2015_2

Ce système permettra aux vachers de par le monde de conduire leurs troupeaux à distance et sans effort. Le collier intelligent fournira également des informations sur les données physiologiques des vaches, notamment sur leur fertilité, une éventuelle maladie ou une détresse potentielle, avant que les signes soient repérables d’après le comportement de la vache.

Le dispositif israélien avertit également les vachers en cas de vol ou d’attaque par des animaux sauvages. Le collier fonctionne aussi à l’énergie solaire grâce à des panneaux placés sur le dispositif. Des capteurs transmettent via à un satellite les informations physiologiques directement sur le Smartphone ou l’ordinateur du vacher.

vache_2015_3

Le créateur de la compagnie, Ilan Arbel, ne correspond pas exactement à l’image qu’on se fait du fondateur d’une start-up israélienne. Âgé de 63 ans, l’homme originaire d’Eshkolot, a étudié les mathématiques, les beaux-arts et la comptabilité. Il a travaillé 25 ans dans le secteur des nouvelles technologies et à l’armée de l’air, où il a reçu plusieurs distinctions.

« On peut dire que c’est le coût de la vie qui m’a donné cette idée. Je trouve cela malheureux que la moitié de la population mondiale ne peut pas se permettre de manger de la viande une fois par semaine », explique l’entrepreneur. « J’ai fait un calcul simple et compris que le rythme de la hausse du prix de la viande est plus élevé que celui de l’augmentation de la population. J’ai découvert qu’il est dû à une baisse importante du nombre de veaux qui arrivent à l’âge adulte, surtout dans l’hémisphère sud du globe. La différence énorme qui existe entre les 80 % de veaux arrivant à maturité aux États-Unis et seulement 50 % en Australie, Argentine et Afrique du Sud, est liée au fait que les troupeaux dans l’hémisphère sud déambulent dans des pâturages ouverts immenses et que le vacher n’a pas la possibilité de superviser à tout moment l’état physiologique de chaque individu de son troupeau », renchérit l’inventeur israélien qui pourrait bien avoir trouvé la solution pour les cow-boys des grands espaces.

Site Web : www.cattle-watch.com

Auteur : YA

Source : www.israpresse.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s