Le Thouarsais Barigault envisage la  » moto douce « 


patrick_barigault_2016

Patrick Barigault dans son atelier de Missé. Il envisage la création d’une moto thermique à zéro émission polluante. Pour lui, les inventeurs de garage sont utiles.

Créateur d’un scooter électrique il y a près de 20 ans, le Thouarsais Patrick Barigault planche sur la moto non polluante. Avec son réseau d’amis.

Il y croit, à la moto douce, Patrick Barigault. Mais, au choix, sa préférence irait plutôt vers la moto à moteur thermique avec zéro émission (ou presque) plutôt qu’à la moto électrique.

L’inventeur des motos qui portent son nom (Barigo) et dont on va célébrer les 40 ans à Thouars cultive ses souvenirs à Missé.

Dans le rétro de sa vie apparaissent les prestigieuses victoires de ses motos aux Paris-Dakar en Afrique. « Sur le plan de la créativité, les châssis innovants des «  Barigo  » m’ont apporté une grande célébrité. Mais pas d’argent car l’aventure industrielle a été un fiasco dont je ne suis pas responsable. Depuis, les banquiers regardent mes projets avec suspicion. »

Il se dit « usé » mais l’œil est toujours vif et les neurones tournent à plein régime dans le petit atelier familial de Missé, près de Thouars, berceau de la famille. Car il y a du Géo Trouvetout mâtiné de professeur Tournesol dans ce personnage attachant qui a pris le virage de l’écologie appliquée il y a une vingtaine d’années avec la création d’un scooter 100 % électrique. « Bien avant que Peugeot ne lance le sien », commente sa sœur Martine.

La révélation de Compostelle

Ce scooter, qui a patrouillé avec la police rochelaise à l’époque, a trouvé une application plus suivie en version trois roues : désormais fabriqué à Loudun, le « Loustic » non polluant a été utilisé pour les retransmissions télévisées d’athlétisme notamment. « Aujourd’hui, il est vendu comme engin de service utilitaire pour les collectivités. » Ses innovations ne sont pas minces : un pack électrique interchangeable qui déclipse en deux minutes et une roue-moteur. Mais les ventes sont limitées à des petites séries.

Patrick Barigault – qui a sa petite idée sur la captation des marchés par les grandes firmes – n’est pas totalement dégoûté par la création pour autant.

Il a bien l’envie de mener à terme le projet de « moto propre ». « Après l’échec de la marque, j’ai fait la route de Saint-Jacques-de-Compostelle. Je suis redevenu piéton et je me suis fait une philosophie en me posant la question de mon utilité. » La réponse sera environnementale.

« Je travaille en lien avec une école d’ingénieurs de Clermont-Ferrand. L’objectif serait que cette moto thermique se rapproche du zéro émission polluante. A mon sens, cela se joue au niveau de l’échappement. Et ça doit fonctionner. » Cette idée fédère l’ancienne équipe Barigo : « Elle est là, les cerveaux sont en réseau. Je veux bien apporter ma pierre à l’édifice mais il faut quelqu’un à la manœuvre… » Pour financer et concrétiser l’idée. C’est toujours le plus délicat…

En savoir plus

Les Barigo au Salon de l’habitat à Thouars

Lors du Salon de l’habitat et du développement durable, samedi 24 et dimanche 25 septembre, à l’orangerie de Thouars, plus d’une vingtaine de motos Barigo seront exposées, dont les plus rares comme Onixia, Magie Noire et des prototypes.

Des admirateurs de la marque seront présents pour célébrer ses 40 ans. Parmi eux, Thierry Cazenabe, auteur d’un livre et d’un documentaire sur Barigo. Des pilotes seront aussi là : Grégoire Verhague (3e scratch du Dakar 1982 sur HB), Guy Dreyfus (vainqueur du Marathon 1983 sur GRS), Raymond Loizeau (pilier du Dakar des années 80), etc.

Auteur : Dominique Hérault

Source : www.lanouvellerepublique.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s