La Tesla de l’Ancien Régime


la-tesla-de-l-ancien-regime

Les Affiches du Poitou (1776)

Alors qu’on découvre les voitures du futur au Mondial de l’Auto à Paris jusqu’au 16 octobre, Gloria Godard a déniché la Tesla de l’Ancien Régime.

Hélas, l’histoire des inventions ne retint pas le nom de Chaillou le Mirebalais. Menuisier et horloger, inventeur à son heure (soit en 1776) de la voiture autonome ! Car enfin, comment qualifier un véhicule « conduit si facilement par un enfant » ? Une mission euh… pour le moins improbable. L’invention est à ce point extraordinaire qu’elle ne manque pas de faire l’objet d’un article de presse locale. On remarquera que le Poitou est déjà, au XVIIIe siècle, royalement à la pointe du futur, et qu’hier comme aujourd’hui, nos villages sans artifice ne manquent ni d’intelligence ni de talent ! La presse est régionale, certes, mais souvent à l’avant-garde. A toute vapeur, elle mise sur l’inventeur, tout en se préoccupant du coût de l’engin. Notre correspondant visionnaire optimiste pressent déjà le trésor que constitue cette découverte pour l’industrie naissante !

«  Une vitesse qu’aurait peine à égaler la marche du meilleur cheval  »

« J’ai lu, M, dans plusieurs Papiers Publics, qu’un nommé Alexis Hémond, sculpteur et menuisier, natif de Paris, actuellement établi à Avalon en Bourgogne, avait conçu de lui-même et exécuté une voiture singulière, qu’un enfant même qui s’y place, met en mouvement et conduit sans danger, sans peine et sans le secours d’aucun animal. Elle va avec plus ou moins de vitesse, selon le chemin. Ce méchanisme paroit extraordinaire, et cette invention est aussi utile que curieuse. L’industrie est de tous les pays. Un ouvrier de cette ville, nommé Chaillou, menuisier et horloger, a imaginé et exécuté une pareille voiture, il en a fait l’essai, et il s’occupe à la perfectionner. Je l’engagerai de vous en donner une description exacte. Tout ce que je puis dire, c’est que ce Cabriolet de nouvelle construction a un avant-train auquel est attachée une espèce de gouvernail pour diriger la route et par la manœuvre qui est facile, on roule avec une vitesse, qu’aurait peine à égaler la marche du meilleur cheval, sauf le galop. On aura peine à croire cela ; mais le fait est constant. Il entre pour 150tt de bois et de fer dans cette machine ; la façon est un prix à part. Il est singulier que dans le même temps, deux ouvriers aussi éloignés l’un de l’autre et qui sûrement ne se connaissaient point, exécutent en même temps une machine dont l’effet est le même. C’est, comme je l’ai dit, que l’industrie est de tous les pays. Cet exemple est bon à citer pour l’honneur des Arts… »

Alors ? Elon Musk aurait-il des ancêtres poitevins ? Certains trouveront l’hypothèse un peu «  Space  ». Mais qui sait, avec une mère canadienne, c’est une piste à suivre, en pilotage automatique… ou pas.

Auteur : Gloria Godard

Source : www.lanouvellerepublique.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s