Offrez-vous du design de 1 € à 149 €


b1_2016

La B 1 commercialise des créations originales écodesign. Comme le comptoir de la boutique, réalisé à partir de livres assemblés et chapotés d’un plan de travail en bois.

La recyclerie La Fabrique à Neuf a ouvert sa toute première boutique d’« upcycling ». On y trouve des créations originales faites à partir de matériaux recyclés.

Il frappe immédiatement l’œil, ce magnifique lampadaire à 149 € dont l’abat-jour, un tambour de lave-linge, projette de petits points de lumière. Tout comme ce sac à main taillé dans un jean, vendu 12 €, qui apporte une note classieuse à une sobre tenue noire. Ce sont deux des nombreuses créations originales que propose la « B 1 », première boutique de « design populaire » ouverte voici quelques mois à Montgeron, dans l’Essonne, par la Fabrique à Neuf, l’une des plus grandes ressourceries d’Ile-de-France. Un lieu ouvert au début de 2016 et déjà plébiscité par les chineurs et amateurs de déco insolite, qui n’hésitent pas à venir de loin, comme Lætitia, 37 ans. « J’aime ces objets neufs qui ont une histoire et un vécu », assure cette inconditionnelle parisienne.

« Ici, nos jeunes écodesigners populaires pratiquent l’upcycling, le recyclage par le haut. C’est l’art de détourner les objets voués à la destruction pour en faire des œuvres uniques de qualité supérieure », explique Cyril, porteur du projet. Bien évidemment, ces matériaux sont apportés à la ressourcerie par les particuliers et les entreprises, qui peuvent eux aussi acheter sur place de la récup.

Matias, 35 ans, et ancien des Arts appliqués, chapeaute l’atelier. « Tout m’inspire, et j’ai conçu un bon nombre de modèles à base de bois, de verre et de métal », raconte ce génial inventeur. Matias a fait de tiges de baby-foot de très chouettes patères (35 €) pour accrocher les pyjamas des enfants sur les têtes des joueurs ! Parmi ses best-sellers : un étonnant (et confortable) tabouret dont l’assise est faite de… vinyles 33 tours (25 €). Kevin, 25 ans, ancien plombier, roi de la soudure, adore, quant à lui, réaliser des structures en métal qui servent à concevoir d’élégants pieds de table. Si chaque produit est unique, on peut en revanche commander une référence similaire. Autres coups de cœur : ces cartons à chapeaux à 1 € ou ces solides portants battis avec des échelles où l’on suspend vestes et manteaux, même lourds (environ 100 €).

Élise règne sur la boutique qui n’a rien à envier aux showrooms branchés de la capitale. Elle dessine les patrons des accessoires textiles que cousent les bénévoles. Le résultat collectif fait merveille, comme ces fauteuils des années 1950 et 60 (65 €) relookés avec des coussins recouverts de toiles de chemises. « Des designers professionnels ont conçu l’agencement du magasin », explique cette ancienne accessoiriste de cinéma. C’est d’ailleurs eux qui ont fabriqué l’impressionnant comptoir de la B 1 : 1 bon mètre 20 de livres empilés et collés sur plus de 3 m de long, coiffés d’un solide plan de travail en bois massif. On rêverait d’avoir le même à la maison !

Où : la B 1, Fabrique à neuf, 46, avenue Jean-Jaurès à Montgeron (91).

Quand : du mercredi au vendredi de 14 heures à 18 heures. Le samedi de 10 heures à 18 heures (sauf le 24).

Renseignement : au 01.69.43.34.30 et www.lafabriqueaneuf.org

Source : www.leparisien.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s