L’OVNI du lundi, épisode 3


Dieter Michael Krone est allemand, il a une formation d’ingénieur et il a un vrai talent pour la mécanique. Il avait tout pour voler au secours de l’humanité qui attend encore, au bord du désespoir, le stylo-bille qui ne bave pas, le PC qui ne plante jamais et la tartine qui tombe du bon côté. Mais il a préféré consacrer son talent à un fusil qui fabrique et envoie des avions en papier. Après ça, comment pourra-t-on qualifier une invention d’inutile ?

**** L‘OVNI du lundi, épisode 3 : Le fusil à avions ****

L’objet poétiquement baptisé « PFM-A5 v2.0 » ressemble à un jouet de grand enfant, ce que Dieter Michael Krone est manifestement resté puisque son site internet www.papierfliegerei.de est entièrement consacré à l’art du pliage des avions en papier. L’ingénieur semble faire autorité dans ce domaine et il a écrit plusieurs livres sur le sujet. Herr Krone est donc tout sauf un dilettante et il a conçu avec le plus grand sérieux un mécanisme particulièrement complexe afin de charger les feuilles de papier, les plier puis les catapulter.

La motorisation est fournie par un tournevis sans fil chinois, de nombreuses pièces ont été faites sur imprimante 3D et les autres achetées dans le commerce spécialisé. La vidéo fournit quelques indices sur le fonctionnement de la bête :

L’engin est impressionnant car il produit en quelques secondes une escadrille entière d’avions en papier (débit maximum : 120 avions par minute) en partant de feuilles parfaitement ordinaires. C’est donc une véritable mitrailleuse avec, de surcroit, une autonomie redoutable de 200 « aéronefs »

Ce Gaston Lagaffe Allemand (Gaston Lagaffe avait modifié un photocopieur pour en faire un engin similaire qu’il avait testé, comme on s’en doute, avec les contrats de M. De Mesmaeker ! ) ne précise pas combien de temps il y a consacré mais on peut en avoir une idée car il s’agit d’une version améliorée d’une « v1 » qu’il avait construite en 2014 et qu’on peut voir ici :

La nouvelle version produit deux fois plus d’avions (120 avions/min au lieu de 60) et leur taille a elle aussi doublé (des feuilles A5 au lieu de feuilles A6). Beaucoup d’internautes désireux de la reproduire ont demandé à l’inventeur de publier ses plans en open-source (en vain pour l’instant) bien qu’ils aient remarqué un détail qui aurait pu les rebuter, bien visible sur la vidéo, à savoir que les avions ainsi fabriqués volent comme des fers à repasser !

Mais le pouvoir de séduction de l’engin n’est pas là, il est plutôt dans ce qu’il révèle du talent incontestable de son concepteur. Et surtout dans le pied de nez qu’il adresse ainsi aux méprisables idiots qui ont, dès le début de l’impression 3D, publié de quoi imprimer chez soi une arme létale. Ceux qui connaissent bien Gaston Lagaffe et son esprit pacifique comprendront donc que la comparaison était flatteuse et méritée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s