Pas besoin d’avoir inventé la poudre pour réussir


Pourquoi certaines personnes ont-elles de meilleures idées que les autres ? Parce qu’elles ont les pieds sur terre, elles observent attentivement puis se laissent inspirer. Les idées ne tombent pas du ciel, mais elles sont le fruit d’une bonne observation et d’une analyse approfondie.

Beaucoup de personnes désirent se mettre à leur compte, mais elles manquent d’idée. Toutefois, ce n’est pas les idées qui manquent, on peut en trouver presque partout, dans les journaux, les revues, les salons spécialisés ou les sites Internet. Il suffit d’y jeter un coup d’œil pour connaître les tendances et les évolutions futures. Bien entendu, son propre environnement professionnel regorge d’inspiration. Des entretiens avec les clients, les fournisseurs ou des experts permettent de connaître précisément les besoins du marché et ses lacunes.

Pour avoir du succès en tant qu’indépendant, il n’est pas forcément indispensable d’avoir une idée de génie ou de faire preuve de grande créativité. Ainsi, il est possible de bien gagner sa vie en améliorant les modèles d’affaires déjà existants ou en proposant des produits taillés sur mesure. Toutefois, pour pouvoir réussir, il faut absolument se démarquer de ses concurrents, que ce soit au niveau du prix, de la qualité, des services, etc.

Après avoir développé une idée ou un concept d’affaires, il convient de le soumettre à une analyse approfondie. Pour commencer, il faut examiner précisément ses capacités individuelles et l’utilité des produits ou services planifiés. La situation du marché doit également faire l’objet d’une étude minutieuse, tout comme le financement et l’acquisition du capital.

Protéger ses idées

Si une personne entend séduire le marché avec un projet, elle doit impérativement protéger ses idées, car des personnes peu scrupuleuses n’hésitent pas à reproduire les idées des autres. Par exemple, il est possible de faire breveter une invention, une marque ou un design. Seules les inventions techniques peuvent être protégées, contrairement aux services, concepts, méthodes, programmes… Si une personne doute de l’exclusivité de son invention, elle peut se renseigner sur le web. Sur www.espacenet.ch

Par exemple, il est possible de consulter gratuitement quelque 70 millions documents de brevets. Il existe aussi des banques de données professionnelles , comme l’Institut fédéral de la Propriété intellectuelle (www.ige.ch).

Les inventeurs peuvent y déposer leurs demandes de brevets au moyen de formulaires officiels. Faire appel à un avocat spécialisé est vivement conseillé, car des problèmes, voire des pièges, peuvent survenir à tout moment. De plus, il faut savoir que les brevets ne sont pas gratuits. En plus des frais d’enregistrement et d’examen, il faut s’acquitter de taxes annuelles dès la 5ème année. Les brevets internationaux sont encore plus chers.

Auteur : Martin Stutz

Source : fr.bluewin.ch/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.