Histoires et Passés

Jérôme Rota, inventeur du DivX


Grâce au DivX, invention de ce Français de 34 ans, les internautes téléchargent des films d’une qualité parfaite. Jérôme Rota, un businessman démocrate ?

Non, vraiment, il ne fait pas très sérieux. Pas très crédible, pas franchement « bankable ». L’accent d’abord : méridional, à couper au couteau, qui lui fait dire « par esample » pour « par exemple ». Le style vestimentaire ensuite : décontracté, voire « inésistant »… Et puis il y a ses mains, avec lesquelles il s’exprime autant qu’avec les mots – ses origines italiennes, sans doute – et ses grands moulinets avec les bras, entraînant tout le corps tel celui d’un héros de manga qui combattrait un ennemi invisible. Non, il n’en a vraiment pas l’air, mais, à 34 ans, Jérôme Rota, natif de l’Hérault, (vice-)préside à la destinée de DivX Inc., société américaine de trois cents personnes, basée à San Diego, en Californie, et qui pèse aujourd’hui plus de 700 millions de dollars.

Jerome_Rota

Qu’a-t-il fait pour mériter tout ça ? Simple : Jérôme Rota a inventé le DivX, le format de compression des images qui a mis le feu à l’industrie du cinéma et de la télévision. Son invention, qui, pour aller vite, est à la vidéo ce que le MP3 est au son, a annoncé, dès 2000, la dématérialisation inéluctable du support enregistré et la fin des positions acquises des majors du divertissement. C’est grâce au DivX que l’on peut au­jourd’hui télécharger des séries sur le Net dans une qualité irréprochable. Et c’est par lui, avec lui et en lui – certains utilisateurs lui vouent un culte sans nom ! – que les internautes s’échangent des films sur des réseaux peer-to-peer ou les transportent dans leur petite clé USB.

Révolutionnaire, le DivX est, comme toutes les trouvailles techniques, auréolé d’une légende originelle (sauf que tout ici semble véridique) : il était une fois un jeune homme qui voulait réaliser un portfolio vidéo pour des besoins professionnels. A l’été 1999, le petit Français, pour atteindre son but, « bricola » un sys­tème de compression développé par le géant Microsoft. Hélas, quelques semaines plus tard, l’ogre Microsoft plaça un système de protection qui allait empêcher notre intermittent du spectacle de lire son portfolio. Acculé, il décida de se mettre les mains dans le cambouis, entra dans le code propriétaire par effraction, et résolut l’équation impossible. Le DivX était né ! La nouvelle d’une méthode qui permettait de regarder de la vidéo de qualité se diffusa sur le Web, gonfla et arriva jusqu’aux oreilles d’un entrepreneur américain. Le reste tient du miracle : parution à point nommé d’un article élogieux dans le Wall Street Journal et décollage immédiat. « A la fin de la semaine, on avait levé les fonds pour développer notre technologie », se souvient Rota.

Un pirate parvenu, Jérôme Rota ? La réalité est plus complexe : pragma­tique, le jeune businessman essaie de concilier les idées libertaires issues de la culture du logiciel libre avec les réalités de l’économie de marché. Plutôt une sorte de Tony Blair de l’univers numérique, donc, qui chercherait une troisième voie entre le piratage (stérile) et les positions dominantes (paralysantes), menant sa barque en n’hésitant pas à conclure des accords commerciaux avec les grandes marques de l’électronique grand public – regardez votre lecteur DVD et vous y verrez sans doute apposé le logo « DivX », qui indique que vous pouvez lire ce format. « Je ne veux pas être seulement un grain de sable qui enraye la machine, dit-il, mais la goutte d’huile qui va rendre plus fluide l’accès à la technologie pour tous. J’espère que cette goutte sera ­assez concentrée pour colorer tout le verre. »

Auteur : Jean-Philippe Pisanias

Source : www.telerama.fr

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.