Ralph Baer, l’inventeur et concepteur de la première console de jeu vidéo, est mort


Ralph Baer, l’inventeur et le concepteur de ce qui allait devenir la première console de jeu vidéo du monde (Odyssey), est mort samedi 6 décembre 2014 à l’âge de 92 ans.

Ralph Baer, dont la mort survenue ce week-end a été confirmée par le New York Times, a commencé à explorer la possibilité de jouer à des jeux sur un écran de télévision en 1966 lorsqu’il travaillait en tant qu’ingénieur pour une société (Sanders Associated) sous contrat avec le département de la Défense américaine. Le résultat de ses travaux a donné la « Brown Box », un prototype qui a été par la suite commercialisé par Magnavox sous le nom d’Odyssey. La première console de jeu domestique était née. Elle a marqué un tournant historique dans l’industrie du jeu vidéo qui se cantonnait à de gros et très chers ordinateurs. Une industrie qui, depuis les années 70, n’a cessé d’évoluer pour en arriver aujourd’hui à un marché qui génère des milliards de chiffre d’affaires.

ralph_baer

Pour l’histoire, le brevet concernant la Brown Box a été déposé en 1971 par Sander Associates et publié en 1973 sous le numéro US3728480A.

En 2010, Ralph Baer se souvenait et rappelait que son invention avait immédiatement soulevé l’intérêt des spécialistes et experts du bureau des brevets. « Les spécialistes et les avocats discutaient jargon technique et ne me prêtaient pas beaucoup d’attention. Pendant qu’ils badinaient tranquillement dans leur coin et poursuivaient l’examen des termes, j’ai préparé un petit poste de TV, branché le prototype de ma console dessus et amené le tout dans le bureau. Au bout de 15 minutes top chrono, toutes les personnes présentes à l’étage étaient dans la pièce, à attendre pour jouer au jeu. »

Sander Associated cède une licence d’exploitation à Magnavox qui sort l’Odyssey en 1972. Cette première console de jeu vidéo, ancêtre des NES, Megadrive, PlayStation et Xbox, apparaît très primitive par rapport aux standards d’aujourd’hui. Mais le mouvement était lancé et il s’avèrera inexorable. L’Odyssey ne produisait aucun son et fonctionnaient avec des piles. Avec un tarif de 100 dollars, elle s’est écoulée à près de 100 000 exemplaires en 1972. C’était cinq ans avant le déferlante qu’allait être l’Atari 2600.

Interrogé en 2011, Ralph Baer a concédé qu’à l’époque il n’avait pas conscience de la portée que son invention allait avoir.

Né en Allemagne en 1922, Ralph Baer immigre aux Etats-Unis avec sa famille à la veille de la Seconde Guerre mondiale et s’installe à New-York en 1938. Il trouve rapidement un travail dans la confection d’objets en cuir. Il suit alors des cours d’électronique par correspondance et devient technicien radio en 1940. Il sert dans l’armée américaine pendant le conflit mondial, à Londres. Il profite du GI Bill (financement des études universitaires ou de formations pour les soldats démobilisés de la Seconde Guerre mondiale) pour décrocher en 1949 un diplôme dans les « sciences de la télévision » au American Institute of Technology. Il entre à Sanders Associates en 1956 où il reste jusqu’à son départ à la retraite en 1987. Au cours de sa carrière, il dépose près de 50 brevets au US Patent et une centaine au niveau mondial. Il a conçu de nombreux jeux qui ont fait date : Ping-Pong, Hanball, Soccer comme le jeu de mémoire Simon.

En 2006, il reçoit la National Medal of Technology de la main du Président américain George W. Bush.

Auteur : Daniel Pascoal

Source : www.cnetfrance.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s