Thierry Pernot, ce grand enfant qui vient d’inventer un jeu pour tablettes


À 49 ans et après avoir inventé divers logiciels, Thierry Pernot vient de créer un jeu pour tablettes. Il s’adresse aux férus de mots et leur réserve quelques surprises.

thierry_pernot_2015

Sur son bureau, l’ordinateur est entouré de trois tablettes et de deux microscopes délicatement recouverts de housses. Thierry Pernot est biologiste de formation, passionné d’informatique et inventeur à ses heures.

« Depuis mes 12 ans, j’invente des jeux »

Sa dernière folie : Spicy Words, un jeu pour tablettes. « C’est un peu comme le Scrabble mais avec beaucoup plus de péripéties ! » Le but : aligner des lettres pour créer le maximum de mots possibles. Plus le niveau augmente et plus les « péripéties » apparaissent : interdiction de se servir de telle lettre, trou noir qui absorbe vos lettres, explosion qui les fait disparaître… La malice dans le regard de Thierry Pernot se retrouve bien dans ce jeu.

« Je suis un grand joueur, de tout », avoue celui qui remplit ses placards de jeux de société. « Depuis mes 12 ans, j’invente des jeux. »

Et depuis qu’il a monté sa société en 2009, il alterne entre développement de logiciels sous contrat pour des clients et petits plaisirs. « Mon problème c’est que je fais ce qui me plaît et que je vois après si ça marche ! » Le passionné a déjà inventé un jeu avant Spicy Words : Stratémot. « Je n’ai pas trouvé de réseau pour la vente. J’en vends à Noël mais sans plus… » C’est aussi de là qu’est partie son idée d’un jeu conçu pour tablettes. « Je me suis dit que sur Google Play store, des millions de gens allaient le voir. » Son espérance un peu naïve prend vite une claque : « Seuls les 250 premiers jeux autour des mots apparaissaient. J’ai donc fait une pub sur Facebook pour 5 euros par jour sur 50 jours. Spicy Words est alors arrivé à la 231e place. Qui va voir aussi loin ? » Ses déboires commerciaux, Thierry Pernot les relate avec le sourire. « Financièrement, c’est bien allé pendant cinq ans, entre les développements sous contrat et les cours d’informatique que je donne en vacataire. » Mais là, l’inventeur doit trouver une idée rentable, tout en continuant à s’amuser, bien sûr ! « Je vais revoir totalement mon site internet. Je veux en faire un vrai site de référence et de débats sur l’environnement. Et si j’ai assez de visiteurs, j’espère me rémunérer grâce à la publicité. » Thierry Pernot va finalement suivre les recommandations d’un professeur d’informatique américain, Randy Pausch, qui avait intitulé sa toute dernière conférence : « Réaliser pleinement ses rêves d’enfant ».

Sur Google play store, tapez « Spicywords ». http://www.yourprojectinfo.fr

Son bébé : Flora BellissimaIl s’agit d’un logiciel regroupant 1 400 espèces d’arbres et de fleurs et 25 000 critères permettant de les reconnaître. Thierry Pernot, botaniste, a travaillé deux ans dessus. Il en a vendu environ 3 000 pour l’instant.

Auteur : Laëtitia Courti

Source : www.leprogres.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s