Un Belge construit le drone le plus sûr au monde


La jeune entreprise belge Fleye a conçu un drone sphérique à hélice incorporée. Son inventeur, Laurent Eschenauer, se targue qu’il s’agit là du drone le plus sûr au monde. Pour pouvoir commercialiser l’appareil, une campagne de financement participatif (crowdfunding) a été lancée cette semaine sur Kickstarter.

laurent_eschenauer_2015

Contrairement aux populaires ‘quadcopters’ de marques telles Parrot ou DJI, il est possible de tenir l’appareil de Fleye, alors qu’il est activé, de le toucher, de lui donner un coup de pouce, voire de l’utiliser simplement à l’intérieur si nécessaire.

L’appareil, que l’on ne peut mieux décrire que par l’expression ‘ballon volant’, devrait coûter 1.250 euros, même si les premiers investisseurs sur Kickstarter pourront acquérir le drone à partir de 599 euros déjà.

Son inventeur, Laurent Eschenauer, n’hésite pas à déclarer qu’il s’agit du drone le plus sûr dans son genre. Cet aspect sécurité devient du reste toujours plus important. Il y a quelques mois, l’idole de la pop Enrique Iglesias a ainsi perdu l’un de ses doigts en se rapprochant trop près d’un quadcopter.

Le drone de Fleye est commandé via une appli iOS ou Android, qui permet aussi de piloter la caméra embarquée. Celle-ci peut prendre des photos à 5 méga-pixels et des vidéos à 1.080 pixels.

Fleye a été créée en 2014 et a déjà pu compter sur une injection financière de 600.000 euros de la part du fonds d’investissement liégeois The Factory et des pouvoirs publics. Grâce à la campagne lancée cette semaine sur Kickstarter, l’équipe espère récolter 175.000 euros supplémentaires qu’elle utiliserait avant tout pour couvrir les coûts de la commercialisation du produit.

Le drone de Fleye utilise le principe ducted fan UAV (à hélice canalisée donc), que l’on retrouve sur de grands drones industriels. L’appareil ne pèse cependant que 450 grammes et devrait offrir une autonomie supérieure à dix minutes dans les airs.

Eschenauer espère aussi que des développeurs extérieurs créeront des applis pour son drone. Une API ouverte et un SDK ont déjà vu le jour dans ce but.

Auteur : Frederik Tibau

Source : datanews.levif.be

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s