De la poubelle à internet, ils ont révolutionné le monde


hubert_delobette_2016

Dans son livre, Hubert Delobette rend hommage au génie français.

Ils sont Français et bienfaiteurs de l’humanité. L’Héraultais Hubert Delobette nous raconte leur destin.

Quelles sont les grandes inventions qui ont vraiment changé le monde ?

Je me suis intéressé particulièrement à ceux dont les inventions ont eu une portée universelle. Au XIXe siècle, à l’époque où la France se métamorphosait, particulièrement sous le Second Empire, entre 1850 et 1870, il y a eu un vent d’inventions. Haussmann remodèle Paris, on commence à voyager, il y a un début d’ouverture d’esprit, et de prospérité économique et scientifique.

On se souvient tous des frères Lumière, Pierre et Marie Curie ou Pasteur, mais d’autres inventions qui nous paraissent aujourd’hui évidentes voient le jour. La poubelle, l’acier, la lessive, la conserve, le stéthoscope… Charles Cros, notre inventeur local, imagine le phonographe et la photographie couleur. Boucicaut met sur pied les grands magasins tels qu’on les connaît aujourd’hui. En 1859, Ferdinand Carré invente le premier frigidaire.

Le docteur Delabost, médecin chef d’une prison en Normandie, adapte le système de lance à eau froide destiné à calmer les prisonniers récalcitrants en système d’hygiène. Ainsi naît la douche il y a 150 ans. Il y avait à l’époque un esprit d’entreprise, comme on a pu le connaître plus tard avec le TGV ou Ariane.

Comme vous nous le rappelez, c’est un Français, Louis Pouzin, qui fut l’architecte d’internet…

Tout à fait. Louis Pouzin était un polytechnicien originaire de la Nièvre. Quand, en 1966, de Gaulle a lancé le “Plan Calcul ”, destiné à assurer l’indépendance française en matière d’informatique, Pouzin a été chargé de piloter le projet “Cyclades” qui visait à mettre en réseau les 20 ordinateurs des universités françaises. Grâce au datagramme, il a posé le premier jalon d’internet.

Malheureusement, en 1974, Giscard d’Estaing a réorienté la recherche au profit du minitel et le projet Cyclades a été abandonné. Peu de temps après, les Américains s’en sont emparés et ont développé l’idée. Pouzin sera malgré tout décoré et reconnu en Amérique pour sa contribution majeure à la création d’internet.

Mais c’est vrai qu’on peut déplorer les mauvais choix de la France. Mauvais choix qui ont aussi plombé François Gernelle, qui a commercialisé en 1973 le premier micro-ordinateur qu’il avait bricolé dans son garage, trois ans avant Steve Jobs. La France n’a pas cru dans le marché domestique de l’ordinateur.

« Le préfet Poubelle a inventé le tri sélectif avant l’heure »

Effectivement, beaucoup sont morts dans la misère et totalement oubliés….

Beaucoup ont été abandonnés par les pouvoirs publics, et ont connu une fin tragique, à l’image de Bernard Palissy qui a dû brûler ses meubles et son plancher pour percer les secrets de la céramique. Le cas le plus emblématique est celui de Nicolas Appert qui a révolutionné en 1810 les modes alimentaires en inventant la conserve.

Il a eu le tort de publier un livre “L’art de conserver pendant plusieurs années toutes les substances animales et végétales”, qui a été immédiatement traduit dans le monde entier. Il est mort indigent, et a fini à la fosse commune !

Certains inventeurs, comme Robert Bureau, l’inventeur des ballons sondes, se voyaient surtout comme des bienfaiteurs et ne voyaient pas l’intérêt de déposer des brevets.

Notre région a-t-elle aussi donné des inventeurs à la France ?

Oui, il y a eu Charles Cros, originaire de Fabrezan dans l’Aude, Jean-Edouard Adam et le préfet Poubelle qui a terminé sa carrière et sa vie dans l’Aude comme conseiller général.

Jean-Edouard Adam a permis en 1801 de distiller l’alcool en une seule étape au lieu de plusieurs, avec le vin de la région qui était à l’époque si mauvais qu’on l’appelait « le vin de chaudière ». Son alambic avant-gardiste a fait faire un bond à plusieurs secteurs d’activité comme les cosmétiques, le chauffage, les solvants.

Il est pour quelque chose finalement dans la filière actuelle des biocarburants. Jusque dans les années 40, il a eu sa statue près de la place de la Canourgue à Montpellier. Une statue que les Allemands ont fondue pour en faire un canon. Quant au préfet Poubelle, c’est lui qui le premier a pensé à enfermer les ordures pour éviter les épidémies à Paris. Il a même inventé le tri sélectif avant l’heure ! Hélas, il n’a pas eu de chance. Aucun monument, aucune artère ne porte son nom. Habiter « rue poubelle » n’est pas enthousiasmant !

“Ces Français qui ont révolutionné le monde ” aux éditions Le Papillon Rouge, 19,90 €, 280 pages.

Propos recueillis par LAURE JOANIN

Source : www.midilibre.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s