Il invente le jeu des buts pour orthographophobes


thierry_le_corff_2016

Thierry Le Corff a mis au point un jeu où l’on marque des buts si on épelle correctement le mot, tiré au sort sur une carte.

Un inventeur de Meucon, Thierry Le Corff, a mis au point un jeu de société pour qu’enfants et parents se réconcilient avec l’orthographe. Il prépare une version maths et anglais.

L’idée

Copier et recopier des mots pour les apprendre, Thierry Le Corff n’y a jamais vraiment cru. Les exercices d’écriture de son fils Mathéo, 8 ans, en CM1, lui ont rappelé ses propres difficultés avec l’orthographe et lui ont donné l’envie d’inventer un jeu de société pour les résoudre.

Dans son « Jeu des buts l’orthographe », chaque fois que le joueur épelle correctement les mots piochés dans un jeu de cartes, il a le droit de se rapprocher du but de foot pour marquer.

« L’objectif numéro 1 n’est pas tant d’apprendre les mots que d’inciter l’enfant à chercher la bonne orthographe », précise l’inventeur. Répondre à la difficulté plutôt que la subir et se faire sanctionner. « Aujourd’hui, quand Mathéo fait une faute, il cherche, alors qu’avant, ça ne le dérangeait pas plus que ça. Intergénérationnel, le jeu montre à l’enfant qu’il peut fort bien battre ses parents. »

Bientôt l’anglais et les maths

Mille boîtes de son invention viennent de lui être livrées après un an de gestation et une course au financement, soit six mois entre le prototype et la version commerciale. Sur le chemin de la création d’entreprise, Thierry Le Corff a croisé l’Adie, l’association pour le droit à l’initiative économique, qui lui a accordé un microcrédit (1) et l’a épaulé dans son parcours de création.

L’ancien commerçant vannetais, contraint de liquider son bar-restaurant vannetais il y a 5 ans, « n’avait pas le souvenir que c’était aussi compliqué de monter une petite boîte et débloquer un peu de trésorerie, le nerf de la guerre, pour enclencher le projet. Comme j’ai un travail de préparateur de commande à mi-temps, pour Pôle emploi je gagnais trop et pour mon banquier, pas assez. »

Des partenaires à l’écoute

Récemment, Thierry a témoigné de son parcours à l’occasion d’un café créateur à Ménimur, organisé par Cité Lab. Non pour décourager, mais pour montrer au contraire qu’il existe des partenaires à l’écoute, tous regroupés au sein de la pépinière du Pibs de Vannes.

Désormais, Thierry se concentre sur la commercialisation de son jeu. « La ludothèque de Vannes m’en a acheté. Un copain m’en écoule sur les marchés. » Le créateur achève son site internet. Il développe parallèlement Jeu des buts les maths, « avec un plateau de basket cette fois », et Jeu des buts l’Anglais.

Son parcours de créateur lui a aussi fait connaître le Fab lab (laboratoire de fabrication) de la pépinière du Pibs et ses imprimantes 3D. Par leur intermédiaire, il va réaliser des petits buts en plastique et des ballons.

Contact : Thierry Le Corff, 07 81 40 58 26 ou www.jeueducation.fr ou thierry.le.corff@live.fr

(1) L’Adie lui a prêté 2 000 € et le dispositif Nacre (Nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise), 2 000 €.

Auteur : Denis RIOU

Source : www.ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s