» Il m’est plus difficile de dormir que d’inventer « 


tomtect_tom_van_der_bruggen_2016

L’inventeur des Kapla était au Flip, mercredi, pour présenter son nouveau jeu de construction : les TomTect, planchettes de bois avec des pinces-charnières en plastique.

Tom Van Der Bruggen, père des Kapla, jeu à construire mondialement célèbre, était au Flip, mercredi. L’occasion de présenter ses nouvelles inventions.

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais vous avez forcément eu son invention entre les mains à un moment ou à un autre. Tom Van Der Bruggen est l’inventeur hollandais d’un jeu génialement simple : les Kapla, de fines planches de bois rectangulaires aux proportions bien particulières – trois épaisseurs pour une largeur et cinq largeurs pour une longueur – qui font le bonheur des constructeurs en herbe depuis 1987.

C’est la deuxième fois consécutive que vous venez au Flip, pourquoi ?

« En réalité, je suis venu ici une première fois, il y a 27 ans, avec mes Kapla, d’ailleurs. Je trouve ce festival formidable. Je fais beaucoup de salons professionnels mais je trouve qu’ici, on joue vraiment. Les enfants testent nos jeux en direct, c’est très intéressant pour nous. Il ne faut pas oublier que c’est lui le client final, celui qui décide tout. »

Jouez-vous beaucoup ?

« Je joue aux échecs, aux Kapla et aux TomTect [son nouveau jeu], bien sûr. Mais je ne joue pas comme les enfants : je ne finis pas mes constructions. J’ai un problème architectural en tête et j’essaie de le résoudre. Quand j’ai trouvé la solution, je m’arrête. »

Quand on est l’inventeur du Kapla, qu’est-ce qui motive à continuer à innover ?

« Quand on est inventeur, on est obligé d’inventer, on ne fait rien pour, c’est juste qu’on ne peut pas s’arrêter. De temps en temps, je me couche avec une question et je me réveille avec la réponse. Il m’est souvent plus difficile de dormir que d’inventer, même si je n’ai pas le temps de tout réaliser. »

le chiffre : 9.000

C’est en kilomètres la longueur que mesureraient tous les Kapla vendus dans le monde en 2015 si on les mettait bout à bout, soit près de 80 millions de petites planchettes, fabriquées en bois de pin des Landes. C’est la distance qui sépare Paris de Los Angeles.

Le record du monde de la plus haute tour en Kapla est détenu par des Lyonnais : ils ont atteint une hauteur de 18,4 m, en utilisant près de 10.000 planchettes, pour un poids total de 130 kg environ.

Auteur : Laura Buratti

Source : www.lanouvellerepublique.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s