Un Italien invente la brique Lego géante pour construire pour de vrai


speedybrick_2016

Les blocs en plastique dont les tenons évidés permettent le passage de câbles et réseaux

Flavio Lanese a beaucoup d’imagination : il a inventé et fait breveter des blocs de construction munis de tétons qui leurs permettent de s’emboîter et de se maintenir parfaitement sans mortier ni colle. De quoi construire des cloisons facilement et proprement. Pourquoi n’y avait-on pas pensé avant ?…

Avec un tel produit, construire va devenir un jeu d’enfant ! S’inspirant – sans doute – d’une célèbre marque de briques en plastique, l’ingénieur italien Flavio Lanese, a créé un nouveau système constructif à sec qui se nomme « SpeedyBrick ». Une invention reconnue par le Bureau européen des brevets (European patent office) de Munich qui y a trouvé les trois caractéristiques nécessaires à une protection des droits au niveau international : innovation, créativité (!) et capacité d’industrialisation. L’inventeur insiste sur le long processus de reconnaissance de son travail, démarré en 2012.

Sur le caractère d’industrialisation, les blocs peuvent être réalisés en plastique, comme leurs illustres aînés (nées en 1958 sous leur forme actuelle), mais également en bois ou en composite. Et ils resteront tous capables de s’assembler entre eux, la géométrie étant conservée. Les plots, évidés, servent au passage des gaines tandis que l’intérieur des briques n’est pas creux mais rempli de polystyrène isolant. Un système d’écrou permet de les solidariser et de répondre aux contraintes de la construction parasismique.

speedybrick_2016_2

Blocs construction

Remonté à bloc

L’ingénieur a livré son sentiment sur le blog « L’Italie qui fonctionne » : « Je les imagine dans des magasins pour l’amélioration de l’habitat : tout le monde pourra en acheter une ou deux caisses, les mettre dans la voiture, dans l’ascenseur et construire n’importe quoi« . Le marché visé ? Celui du bricolage et des travaux d’aménagement de l’habitat en remplaçant les traditionnelles plaques de plâtre. Les briques seraient « simples, rigides, durables, renforcées, modulaires et réutilisables, ne génèrent pas de poussière ni de gravats« . La seule limite serait l’imagination (et le talent) des utilisateurs, selon Flavio Lanese, qui ne renierait pas le slogan de la firme de Billund (Danemark).

Il précise recevoir de multiples demandes, de la part de particuliers et d’entreprises souhaitant devenir partenaires, afin de réaliser des box pour auto dans les arrière-cours, des cabines pour les stations balnéaires si prisées en Italie, ou des aménagements intérieurs de bureaux et d’habitation. L’inventeur annonce même pouvoir confectionner des SpeedyBricks en terre cuite ou en pierre. Cependant, difficile d’en savoir plus sur le poids, les dimensions et le coût de son invention, le site Internet de SpeedyBrick se bornant à une simple page d’accueil, sans aucune indication. Et la date de commercialisation n’est pas évoquée. De là à penser que cette solution ne casse pas des briques…

Source : www.batiactu.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s