L’incroyable histoire de l’Angevin qui révolutionna l’automobile en 1900


fernand_charron_en_1914_grand_prix_de_france

Fernand Charron en 1914 au Grand-Prix de France devant sa voiture.

Qui, à Angers, se souvient de Ferdinand Charron ?

Ce fut pourtant une célébrité dans le Paris des années vingt : champion cycliste, coureur automobile, capitaine d’industrie, inventeur génial, conseiller des ministres et des puissants, adulé par la presse « people » des années folles…

antoine_desprez_2016

Antoine Desprez vit dans un village du nord de l’Anjou. Il a fait encadrer des caricatures de son aïeul et les publicités des voitures Charron. « J’ai découvert l’univers incroyable des industriels de la Belle époque ».

Antoine Desprez s’est intéressé à l’incroyable histoire de cet arrière-grand-oncle après avoir croisé par hasard la route de touristes anglais qui roulaient dans une rutilante automobile Charron de 1903 « Quand je leur ai dit que c’était un parent à moi qui l’avait construite, ce fut comme si j’étais tombé de la lune ! ».

Et le rôle de la marque dans l’histoire de l’automobile est loin d’être anodin, puisque Ferdinand Charron a inventé les rétroviseurs, la boîte de vitesse, les clignotants et le volant à gauche…

Juste avant la guerre de 14, il a même fondé une autre marque appelée ALDA, qui signifie… « Ah la délicieuse automobile ». Ça ne s’invente pas.

Source : www.courrierdelouest.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s