Vente-privee.com investit 80 millions d’euros dans l’innovation et la R&D


Le spécialiste des ventes événementielles sur Internet vient d’annoncer un plan d’investissements de 80 millions d’euros au profit de l’innovation et de la R&D, s’accompagnant d’une campagne de recrutement de 250 développeurs en 2017.

jacques-antoine_granjon_2017

Jacques-Antoine Granjon, p-dg et fondateur de Vente-privee.com

Après une année 2016 marquée par une stratégie très active de croissance externe, Vente-privée place le début d’année 2017 sous le sceau de l’innovation. L’un des fleurons du e-commerce français, vient d’annoncer une série de mesures en ce sens, avec notamment un plan d’investissements de 80 millions d’euros dans le développement de l’open innovation et de sa Recherche & Développement. « A l’heure du digital où la compétition ne se fait plus entre les petits et les gros acteurs mais entre les lents et les rapides, nous plaçons l’innovation au cœur de notre stratégie de croissance », indique Jacques-Antoine Granjon, p-dg et fondateur de Vente-privee.com.

Ainsi, l’e-marchand met en place un accélérateur portant sur la mode, la technologie et le retail, en partenariat avec Station F, le campus de startup porté par le patron de Free, Xavier Niel, dont l’ouverture est prévue pour le mois d’avril 2017. Concrètement, Vente-privée.com prévoit d’investir dans 80 postes de travail au sein du campus, de dédier une équipe sur place à temps complet pour accompagner les startup à travers des ateliers d’experts sectoriels, mais aussi des séances de pitch training, et des sessions d’entraide sur des besoins de créativité ou de compétences. Par ailleurs, les entrepreneurs auraient ainsi tout le loisir de présenter leur business en comité d’investissement Vente-privée.

Soutenir l’innovation dans la mode et le retail

L’ambition de l’accélérateur de Vente-privée est d’accompagner les startup qui travaillent sur des solutions et des services portant sur l’amélioration de l’expérience en ligne des acheteurs dans le secteur de la mode et du retail, ou encore sur des innovations techniques ou des services visant à la digitalisation et à la transformation de l’expérience shopping en magasin dans l’univers de la mode. Vente-privée veut se positionner comme un partenaire de ces jeunes pousses en faisant de son portail Web un laboratoire, leur permettant ainsi de bénéficier d’un réseau de plus de 6 000 marques partenaires et de l’implantation internationale du groupe.

Partenariats avec deux écoles

Le groupe a par ailleurs jeter son dévolu sur Epitech et l’École 42 – qui compte là encore parmi ses fondateurs Xavier Niel -, pour nouer deux partenariats et mettre en place deux laboratoires dédiés à l’innovation. Une quarantaine d’étudiants ont été sélectionnés par l’entreprise pour travailler sur des projets R&D au sein de deux espaces de travail uniques. La mission des étudiants est claire ! doper l’innovation chez Vente-privée en créant des « POC », Proof of Concept.

Parmi les quarante étudiants choisis, une vingtaine provenant de l’École 42 a intégré les équipes digitales du site marchand, le 2 janvier dernier, tandis qu’une autre vingtaine d’étudiants d’Epitech bénéficiera en début d’année d’un espace de 300 m² – le Lab’innovation Epitech – au sein des locaux d’Epitech. L’opportunité pour des jeunes de se frotter à l’univers professionnel d’un grand e-commerçant français, et une bonne manière pour Vente-privee de détecter et de garder sous la main les talents de demain.

Un plan de recrutement de 250 personnes

L’e-commerçant prévoit en outre de recruter plus de 250 salariés supplémentaires, principalement de développeurs. L’objectif étant en effet d’accompagner sa croissance cette année, étroitement liée à sa capacité d’innover sur la dimension technologique. Nous l’évoquions il y a quelques semaines, le p-dg de l’entreprise prévoit en effet un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année, selon une information alors publiée par l’agence Reuters. L’activité de Vente-privée ferait ainsi un bond de 50% par rapport à 2015 où le site avait généré 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Auteur : François Deschamps – Source : www.lsa-conso.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s