Coup de gueule

Inventeur, profession honteuse


Comment peut-on être inventeur aujourd’hui dans notre société ?

Pourquoi de plus en plus de créateurs ont-ils peur de dire qu’ils sont inventeurs ?

C’est la seule profession qui subit autant de racisme social, en voici quelques exemples :

– L’inventeur en général est reconnu comme une activité de loisir et non comme une profession.

– L’inventeur n’est pas égal aux autres professions proches de son secteur, par exemple, un chercheur a le droit d’avoir un salaire à la fin du mois, avoir des aides financières, d’avoir une bonne image envers les industriels, avoir le droit d’obtenir des royalties en complément de son salaire, d’être reconnu envers le public comme une profession noble même s’il ne trouve pas.

– L’inventeur est souvent reconnu pour une personne « loufoque », par les médias, certains salons d’inventeurs donnent de ceux-ci, une image de clown.

– L’inventeur n’a pas le droit d’acheter sa matière première pour développer son invention, sous prétexte qu’il ne bénéfice pas de numéro RC. Donc aucune de possibilité de créer un compte chez un fournisseur.

Même au niveau social, une famille d’inventeur n’a pas le droit de vivre comme tout le monde, par exemple :

– Un inventeur qui se fait plagier, fait rire les présidents de tribunaux de commerce, car pour eux, ce n’est qu’un particulier râleur qui ose s’attaquer à une entreprise qui créée une économie. Ils ne pensent pas que l’inventeur, utilise pour financer le procès l’argent de la famille, vacances annulées, anniversaires reportés, etc. Une personne physique, une société qui plagie un inventeur, vole aussi sa famille, ses enfants, etc.

– Une famille d’inventeur subit, elle n’a aucun droit sur l’invention, par exemple, sa femme travaille durement pour faire vivre sa famille, payer les extras pour l’inventeur, n’aura aucun droit sur le fruit du brevet, comme les enfants qui n’ont pas pu aller en vacance d’hiver, absence de cadeau d’anniversaire, etc.

– Sans parler des problèmes moraux à l’ensemble, par exemple, quand un responsable imbu de sa qualité donne un rendez-vous à un inventeur, il le méprise gratuitement, ne prend même pas la peine de regarder son prototype. Qu’est ce que cela donne comme crédit au créateur au sein du cercle familial ?

On parle beaucoup du droit de l’homme, droit de la femme, du respect, etc. Pour l’inventeur, qu’en est-il ?

Généralement, tout le monde pense que les créatifs, sont des scientifiques, des chercheurs, etc. Ce qui est totalement faux, l’inventeur, à lui seul est un « trouveur », il a déjà la solution et il est rémunéré au résultat, produit non développé dans le monde de l’industrie, pas de royaltie, pas de revenu, perte sèche des investissements de temps et d’argent.

Combien de scientifiques, de chercheurs seraient prêt à être payé au résultat ? Combien de ces gens là, seraient prêts à financer de leur propre argent dans les dépôts de brevet, réalisation de prototype, paiements d’annuités, etc.

Leurs connaissances ont été créées par des inventeurs, au début de la connaissance, il n’existait pas d’université, payées par nos impôts et même pas capable d’être autonomes.

Au départ, cela a été conçu par des passionnés, qui vivaient de leur foi, qui découvriraient pour faire évoluer la société, mieux comprendre, rendre la vie meilleure, plus confortable, etc.

Ils étaient tous autodidactes, être inventeur, était une profession noble, il avait même le droit de porter une épée et certains, étaient appelés « Maître ».

A l’époque du Général De Gaulle, avait été créée l’ANVAR pour aider les inventeurs à développer leurs inventions, pour qu’ils restent en France, le statut de l’inventeur était très privilégié fiscalement, il disait que la France avait plus besoin de trouveur que de chercheur.

Aujourd’hui, la France a une politique sur l’innovation, qui radie l’inventeur et même l’INPI ne respecte pas ce « métier ».

Pourquoi notre profession est-elle autant méprisée ?

Pourquoi notre profession est-elle un pot pourri ? Où l’on ajoute n’apporte quoi, personne loufoque, réinventeur, escrocs, plagiaires, etc. Plus d’éléments négatifs que positifs !

A quand les administrations, l’INPI, les industriels nous jetterons des cailloux, comme certaines sociétés du moyennage ou plus modernes, dans « des chambres à gaz ». Ou bien, le rat de laboratoire sera remplacé par un inventeur, cela permettra à certains scientifiques d’avoir des dons créatifs ce qui les changerait.

Le plus grave, ce n’est pas au niveau national, ni même au niveau européen, c’est au niveau international et je ne comprends pas la démarche.

Concernant les nouvelles lois sur les brevets d’invention, ce sont les inventeurs qui sont touchés, eux qui déposent les brevets. Pas pour les fonctionnaires, ce sont les universités et les multinationales. Ils ont une politique économique primitive, faire la concurrence avec la patente US, donc on réduit la traduction, etc.

En méprisant l’origine du brevet, du droit de l’inventeur et cela est dramatique.

Avant le brevet, était un document noble, l’inventeur partageait sa connaissance dans ce document et en retour, il avait 25 ans d’exclusivité, le brevet, était une mémoire de notre culture industrielle, que tout le monde, pouvait acquérir selon le niveau de connaissance.

Aujourd’hui, c’est 20 ans d’exclusivité, le brevet est devenu un document administratif, avec un jargon juridique, même dans la langue natale, on a du mal à comprendre, etc. Ou alors un mal de tête se dessine ! Diafoirus n’est pas mort…

Même le brevet à perdu de sa valeur, au lieu de valider n’importe quoi comme demande de brevet pour réaliser du chiffre, il est durci sur la validation du brevet, faut-il supprime tous ces faux brevets qui polluent la base de données de ceux-ci, que le brevet soit un document plus noble.

C’est un droit que chaque citoyen doit, d’avoir la possibilité de lire dans sa langue natale un brevet, de comprendre l’invention, pour la faire évoluer (pas la plagié), etc.

Même le brevet n’est pas garanti par un état, c’est pour dire le risque pris par les fonctionnaires de l’office de brevet. Si les états avaient pris cela au sérieux, ils auraient considéré que le brevet était une richesse et qu’une personne qui plagiait un brevet, était condamnée au même titre qu’un faux-monnayeur.

Bientôt, ils nous forceront à mettre une ampoule jaune sur nos vêtements, pour que nous soyons vus de loin, on aura aucun droit, on avait l’habitude, tout le monde pourra nous jeter leurs poubelles et on aura aussi le train gratuit, pour un aller simple. Cette fiction sera bientôt une réalité, si on laisse grandir ce comportement !

L’inventeur indépendant doit avoir un minimum de connaissance générale, en propriété intellectuelle, en droit commercial international, dans le secteur d’activité de son invention, le prototypage rapide, etc.

L’activité de l’inventeur est de plus en plus professionnalisée, il crée aussi du travail, chez les cabinets d’avocats, les mandataires, les traducteurs, société de prototypage rapide, etc.

Même s’il n’y a pas le diplôme d’état, la profession de l’inventeur doit être reconnue, c’est la seule profession d’autodidacte, cela demande un peu plus de respect !

Est-ce que la profession de l’inventeur à évoluée dans le temps ? Ou bien a-t-elle changé de catégorie ? Il faudra donc lui donner un autre nom, qui permettra de lui donner une meilleure image.

Ou bien, la possibilité d’avoir une carte professionnelle, qui serait validée par un organisme d’inventeur et non pas par n’importe qui, en déposant une simple demande de brevet soit automatiquement inventeur, qui ouvre la porte à n’apporte quoi, aux réinventeurs, aux bricoleurs de dimanche, aux escrocs, etc. qui décrédibilisent l’activité professionnelle de l’inventeur.

Faut-il créer une école d’inventeur, pour permettre de valider le minimum de savoir dans les différents secteurs, qu’un inventeur indépendant doit connaître et de perdre son image d’autodidacte ?

Faut-il créer un syndicat professionnel pour défendre nos droits et notre image ?

Il y a-t-il vraiment un avenir dans ce secteur ?

Être inventeur, c’est juste une activité de loisir, la création sera réservée aux personnes qui auront les moyens financiers et avoir du temps pour pouvoir le faire. Donc réserver à un niveau social, une certaine noblesse, à un certain niveau culturel, etc.

Aujourd’hui, l’inventeur n’est pas reconnu à sa juste valeur, combien d’inventeurs ont eu dans leur vie une Légion d’Honneur pour leurs travaux de recherche, qui ont fait évoluer notre société, qui ont engendré une richesse économique, etc. ? Y a-t-il un prix Nobel pour les inventeurs ?

Pour la famille d’inventeur, c’est la même chose, non reconnue dans ses droits, problèmes sociaux, moraux, laissés dans la marginalité !

On sait que le pouvoir politique, sénateurs, députés, etc. ont tous un langage industriel social, leur activité est aussi de plus en plus professionnalisée, qu’il soit de n’importe quel bord, pour eux, le plus important, c’est le taux de la population. Le nombre d’inventeurs qui est dans la population trop faible, pour qu’une personne du monde politique s’intéresse au statut de l’inventeur.

Dans n’importe quelle direction, il n’a pas de solution, même si on arrive à regrouper tous les inventeurs, même si on avait une possibilité de faire une grève, comme d’interdire pendant une journée, la production et la vente de toutes les inventions conçues par des inventeurs. Cela aurait permit de montrer au grand public, au pouvoir public, que l’inventeur est utile dans notre société, dans l’économie de notre pays et pas des clowns méprisants.

On peut toujours débattre de la situation, mais cela commence à être urgent, hormis pour l’économie et la culture de notre pays, la profession de l’inventeur va être de plus en plus marginale, de plus en plus d’inventeur utiliseront des systèmes parallèles, que des escrocs profiteront de plus en plus dans l’ombre, comme le dépôt du Copyright comme brevet international, groupement de création d’entreprise d’inventeur pour permettre de détourner des fonds publics, etc.

On arrive à une situation où tout le monde est responsable et ce n’est pas en fermant les yeux, que cela va évoluer. Tout le monde sera responsable de la mort de l’innovation, la France perdra son autonomie créative du secteur industrialisation, etc.

Comment peut-on donner envie à la future génération de faire la profession de l’inventeur ? En lui disant qu’il va dépenser de l’argent, son temps, sa vie, pour rien en retour, que l’INPI pensera prendre son peu d’argent, que des multinationales lui plagieront ses recherches avec mépris, que la communauté ne le respectera pas, que ce ne sera qu’un marginal, un raté de la société, que tout le monde se fout de ses trouvailles, etc.

Une autre réalité, simple, combien de brevets ont été déposés par l’office de brevet qui se termine par une production industrielle, le taux doit être identique pour avoir trouvé les bons numéros du loto pour un inventeur. Sachant qu’un inventeur qui ce fera plagier, n’aura pas les moyens pour faire respecter son titre de propriété intellectuelle, donc est – ce que cela vaut vraiment le coût de déposer un brevet, l’INPI, l’état s’en fou, pourquoi justifier leur activité ? Combien d’inventeurs pensent à cela ? Combien d’inventions ne sont jamais sorties de l’esprit des inventeurs à cause de cela ? Tout est un ensemble !

C’est un problème public et il faut trouver une solution, par qui et comment ?

N’oubliez pas qu’un inventeur pour un état, est un ambassadeur de l’innovation, il a le pouvoir d’accepter ou pas le développement et la commercialisation de son invention dans les pays. L’image innovante qu’il donne à son pays.

Auteur : Peter TEMEY, Président du Club Invention – Europe

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.