Le père de l’ADSL, Joseph Lechleider, est mort


Cet ingénieur informatique américain avait trouvé un moyen d’augmenter la vitesse de connexion des modems DSL, donnant tout son intérêt au haut débit.

Sa mort serait passée inaperçue si le New York Times n’en avait pas eu vent. C’est pourtant en grande partie grâce à lui que nous sommes débarrassés du vieux modem 56k et de ses bruits extraterrestres. L’Américain Joseph Lechleider, l’un des inventeurs de l’Internet haut débit, est décédé à 82 ans d’un cancer de l’œsophage le 18 avril.

Joseph Lechleider a contribué au développement de l’Internet haut débit en imaginant la technologie ADSL. Dans les années 80, les compagnies téléphoniques américaines veulent améliorer la vitesse des connexions à Internet, pour l’instant cantonnées aux modems 56k, afin de proposer des vidéos à la demande et concurrencer la télévision par câble. Elles travaillent sur le DSL, qui fait passer la connexion Internet par les lignes téléphoniques de cuivre. La vitesse de connexion s’améliore nettement, mais demeure insatisfaisante pour regarder des vidéos sans accrocs.

Priorité au téléchargement

Joseph Lechleider, qui travaille pour Bellcore, le centre de recherche et développement de l’opérateur AT&T, imagine un moyen de maximiser la vitesse de connexion en la rendant «asymétrique». C’est le «A» d’ADSL. Il constate qu’un internaute a beaucoup plus souvent besoin de télécharger des données (charger une page Internet, regarder une vidéo, ouvrir un e-mail…) que d’en envoyer. Il propose donc de favoriser grandement la vitesse de téléchargement (download) au détriment de la vitesse d’émission (upload). Bellcore dépose le brevet en 1988. Pour John Cioffi, un autre pionnier qui a développé les modems DSL, la contribution de Joseph Lechleider a été «essentielle au développement et à l’expansion d’Internet».

Ce sont pourtant les modems 56k qui seront installés dans les foyers américains dans les années 90, lorsqu’Internet commence à se répandre. L’activité est lucrative pour les compagnies téléphoniques, qui doivent installer une seconde ligne téléphonique pour faire fonctionner ces modems. Il faudra attendre l’arrivée de sites de plus en plus riches et gourmands en bande passante à partir des années 2000 pour que le haut débit se propage aux États-Unis.

En France, c’est France Télécom, intéressé par le potentiel de l’ADSL en matière télévision numérique, qui commence à expérimenter la technologie dès 1994, avec un test de télévision par ADSL dès 1996. En 1999, la première offre commerciale d’ADSL arrive dans les plus grandes villes de France. L’année 2002 voit l’arrivée des premières box «triple play», avec Internet, télévision et téléphone.

Joseph Lechleider a été intronisé en 2013 au «National Inventors Hall of Fame», une institution qui récompense les inventeurs les plus brillants des États-Unis.

Auteur : Jamal El Hassani

Source : www.lefigaro.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s