Et la grande sensation de la Foire de Paris fut…


… la 2ème édition parisienne du « Maker Faire ». Ce salon, consacré aux inventeurs, bidouilleurs et créateurs passionnés de technologie se tenait dans le cadre de la Foire de Paris, les 2 et 3 mai derniers. Et ce sont 35.000 visiteurs qui s’y sont pressés en deux jours, plus de quatre fois le score de l’édition 2014 qui avait accueilli 8.000 visiteurs dans les locaux du « Centquatre ». Certes, le cadre joue beaucoup et s’installer au sein de la Foire de Paris est une garantie d’affluence, mais on ne peut nier que le mouvement « maker » séduit de plus en plus dans notre pays.

Rappelons qu’un « maker » est un adepte du « DIY » (« Do it yourself » = « faites-le vous-même ») se caractérisant par un recours important aux techniques modernes (électronique, robotique, impression 3D, détournement d’objets), par le goût du mixage de techniques traditionnellement séparées (ex : informatique + métallurgie), par le souhait de créer des produits inédits, par l’envie de passer au plus tôt à la phase de prototypage (« Trial and error ») et enfin par le fait d’exercer préférentiellement dans un cadre collaboratif (que ce soit dans un lieu physique ou virtuel).

maker_faire_paris_2015

Le salon « Maker Faire » est la plus grande manifestation au monde consacrée à ce mouvement Maker. Créé par le magazine américain Make (la bible des Makers), ce salon accueille des exposants très divers : geeks, inventeurs, ingénieurs, artistes qui viennent présenter leurs réalisations et partager avec les visiteurs leurs idées, leurs projets et leurs difficultés.

Il fonctionne de manière itinérante et existe désormais dans des dizaines de pays. Au niveau français, c’est une entreprise d’impression 3D (« FabShop ») qui a acquis la licence de ce concept pour l’ensemble du pays, ce qui constitue un cas à part : « Nous sommes les seuls au monde à posséder une licence nationale », indique son représentant Jean-Baptiste Le Clec’h. Cela lui permet d’envisager des éditions régionales dans un format réduit et même de rêver déjà à une Maker Faire au sein de l’Elysée, tout comme celle organisée par les américains en 2014 à la Maison Blanche. Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au numérique, promet d’en défendre l’idée auprès du Président.

« C’est la première fois en 111 ans d’existence que la Foire de Paris programme un événement extérieur », ajoute Jean-Baptiste Le Clec’h. « Sans pour autant concurrencer l’indéboulonnable concours Lépine et sa ribambelle d’inventions obligatoirement brevetées, mais pas toujours si innovantes que ça ». Avec 6.000 m2 d’exposition, 200 stands, 720 exposants, 6.000 autres m2 de zone d’essai pour les drones et, donc, ces 35.000 visiteurs en deux jours, les organisateurs ont en effet de quoi voir l’avenir en grand.

Lien vers le reportage fait par ARTE sur ce salon.

Dans les deux prochains articles, je vous présenterai deux exposants intéressants (et sympathiques) rencontrés là-bas.

Auteur : JMD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s